Aller au contenu principal
5

Les Scènes fortuites

Qué. 2018. Comédie dramatique de Guillaume Lambert avec Guillaume Lambert, Valérie Cadieux, Sarianne Cormier. Incapable de terminer son premier film, un trentenaire montréalais se résout à accepter un modeste emploi de scripteur pour une émission de drôles de vidéos. Autofiction ténue composée de saynètes quasi interchangeables. Ensemble superficiel et un brin prétentieux. Réflexions mordantes sur le milieu du cinéma. Réalisation modeste. G. Lambert attachant. (sortie en salle: 26 janvier 2018)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
5

Les Scènes fortuites (Les Scènes fortuites)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Qué. 2018. Comédie dramatique de Guillaume Lambert avec Guillaume Lambert, Valérie Cadieux, Sarianne Cormier.

Incapable de terminer son premier film, un trentenaire montréalais se résout à accepter un modeste emploi de scripteur pour une émission de drôles de vidéos. Autofiction ténue composée de saynètes quasi interchangeables. Ensemble superficiel et un brin prétentieux. Réflexions mordantes sur le milieu du cinéma. Réalisation modeste. G. Lambert attachant. (sortie en salle: 26 janvier 2018)

De peine et de misère, Damien Nadeau-Daneau a complété le tournage de son premier long métrage, une "comédie intelligente" reposant sur une courte scène filmée avec le comédien français Denis Lavant deux ans plus tôt. Mais faute d'un fil directeur et d'un thème porteur, il peine à en terminer le montage. Et pour ne rien arranger, le tandem de producteurs qui semblait intéressé par son film le laisse tomber. Sans contrat, Damien accepte un modeste emploi de scripteur de commentaires pour une émission de drôles de vidéos. Et c'est à contrecoeur que le trentenaire aux amours compliquées part avec sa soeur et colocataire aux États-Unis, où leur mère se remarie avec un homme plus jeune qu'elle.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Rarement titre n'aura été plus approprié! En effet, LES SCÈNES FORTUITES se présente comme une courtepointe de séquences quasi interchangeables, formant une intrigue des plus ténues. Cependant, cette méditation sur le hasard et l'errance (narrée par un François Pérusse étonnamment sérieux) gagne en force dramatique quand le drolatique et l'absurde font place à la mélancolie, puis au pathétique. En mode autofiction - des films familiaux ou d'archives sont habilement détournés de leur sens initial -, Guillaume Lambert ("Toutes des connes", la websérie "L'âge adulte", l'émission humoristique "Like-moi!") évoque sur un ton souvent mordant ses expériences dans le monde du cinéma et de l'audiovisuel. La réalisation modeste et la caméra instable épousent du reste l'état d'esprit de son attachant alter ego. Mais en définitive, l'aspect décousu et la superficialité du récit, de même que l'humour parfois facile et les citations un brin prétentieuses, empêchent ce premier long métrage de Lambert de s'élever au-delà d'un trop long épisode de "Like-moi!". Néanmoins, Valérie Cadieux fait des étincelles dans le rôle de la soeur mal embouchée du protagoniste.

Texte : Olivier Lefébure

Revue de presse

On déjeunera chez Greenberg

"LES SCÈNES FORTUITES, c’est tout et son contraire. C’est à la fois un film d’auteur et une parodie de film d’auteur, apparemment prétentieux un moment, avant d’immédiatement désamorcer le tout avec un gag aussi niaiseux qu’hilarant. C’est une série de citations de grands penseurs (Marguerite Duras, Jean Cocteau, etc.) en voix hors champ, mais avec François Pérusse comme narrateur!"

Scènes fortuites, Les Guillaume Lambert

La nuit québécoise

"... la solitude qui afflige les gens, devenant tangible lors de la course effrénée d'un personnage secondaire, de l'engueulade au grand air d'un frère et d'une soeur, ou de la scène tardive du mariage. De quoi amener une certaine consistance à un récit qui était jusque-là mince, ludique et, il faut l'avouer, un peu facile."

Scènes fortuites, Les Guillaume Lambert

Charmant et sans prétention

"À l’image de son alter ego dans le film, Guillaume Lambert a voulu faire "une comédie intelligente", et ça marche. Son film flirte autant avec l’humour absurde que les gags loufoques, tout en gardant un ton doux-amer empreint d’une belle mélancolie.

Scènes fortuites, Les Guillaume Lambert

insaisissable drôlerie

"s’il est un danger dans ce type de propositions conçues par un artiste qui porte tous les chapeaux ou presque, c’est de sombrer dans ce qu’on appelle en anglais un vanity project ; un "égoprojet", tiens.  Un écueil qu’évite Guillaume Lambert en posant sur lui-même un regard empreint d’autodérision (et en se filmant volontiers à son désavantage). Là encore, avec un effet comique accru."

Scènes fortuites, Les Guillaume Lambert

Dans l'air de son temps

"La forme même du récit engendre forcément des inégalités, d'autant que le cinéaste jongle allègrement avec différents degrés d'humour, mais Guillaume Lambert parvient toujours, grâce à un menu détail, au détour d'un regard ou d'un geste, à mettre en lumière la vision apparemment détachée de son héros."

Scènes fortuites, Les Guillaume Lambert

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3