Goto main content
4

Mon garçon

Fr. 2017. Thriller de Christian Carion avec Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier de Benoist. Atterré par la lenteur de l'enquête sur la disparition inexpliquée de son fils de sept ans, un géologue se lance seul à sa recherche. Récit de rédemption convenu, transcendé par un traitement original. Climat de peur bien installé. Réalisation efficace. Composition crédible et intense de G. Canet. (sortie en salle: 7 juin 2019)

13 ans +
4

Mon garçon (Mon garçon)

13 ans + 13 ans +

Fr. 2017. Thriller de Christian Carion avec Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier de Benoist.

Atterré par la lenteur de l'enquête sur la disparition inexpliquée de son fils de sept ans, un géologue se lance seul à sa recherche. Récit de rédemption convenu, transcendé par un traitement original. Climat de peur bien installé. Réalisation efficace. Composition crédible et intense de G. Canet. (sortie en salle: 7 juin 2019)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Montage :
Géologue de son métier, Julien est le plus clair de son temps en mission à l'étranger. Ses absences répétées ont eu raison de son couple, qu'il croyait pourtant solide. De retour d'un énième voyage d'affaires, le scientifique apprend par son ex-femme que leur garçon de sept ans a disparu durant son séjour dans un camp de vacances. Les gendarmes privilégient d'abord la piste de la fugue. Mais sans indices ni témoins, l'enquête piétine. N'en pouvant plus d'attendre sans rien faire, Julien décide de se lancer seul à la recherche de son fils.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Filmé en six jours seulement, ce suspense empreint de réalisme marque un revirement pour Christian Carion, d'ordinaire porté sur les films historiques (JOYEUX NOËL, L'AFFAIRE FAREWELL). Le récit bien écrit a tôt fait d'installer un climat de peur prenant, les superbes décors naturels du Vercors étant rendus suffisamment inquiétants par l'efficace et savante direction photo d'Éric Dumont (LA LOI DU MARCHÉ). Cela dit, l'ensemble repose sur l'enjeu un peu convenu du père rongé par la culpabilité, bien décidé à racheter ses fautes. Une thématique autrement mieux illustrée dans l'intense PRISONERS de Denis Villeneuve. Reste que Guillaume Canet, qui n'avait pas connaissance du scénario au cours du tournage, déploie suffisamment d'intensité et de conviction pour composer un personnage crédible et attachant. Ses interactions improvisées avec Mélanie Laurent constituent les moments les plus dramatiquement forts du film. (Texte rédigé en juillet 2018, dans le cadre du festival Fantasia de Montréal)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3