Goto main content
2

Le Fil caché (Phantom Thread)

É.-U. 2017. Drame psychologique de Paul Thomas Anderson avec Daniel Day-Lewis, Vicky Krieps, Lesley Manville. À Londres, dans les années 1950, la muse d'un grand couturier recourt à des moyens draconiens pour amener ce dernier à fortifier son engagement envers elle. Oeuvre de chambre mélancolique sur la création, le contrôle et l'abandon. Ensemble stylisé procurant une impression de rêve éveillé. Musique prégnante. Interprètes exceptionnels. (sortie en salle: 12 janvier 2018)

Général
2

Le Fil caché (Phantom Thread)

Général Général

É.-U. 2017. Drame psychologique de Paul Thomas Anderson avec Daniel Day-Lewis, Vicky Krieps, Lesley Manville.

À Londres, dans les années 1950, la muse d'un grand couturier recourt à des moyens draconiens pour amener ce dernier à fortifier son engagement envers elle. Oeuvre de chambre mélancolique sur la création, le contrôle et l'abandon. Ensemble stylisé procurant une impression de rêve éveillé. Musique prégnante. Interprètes exceptionnels. (sortie en salle: 12 janvier 2018)

Londres, années 1950. Le grand couturier Reynolds Woodcock n'est pas un individu facile à vivre. Travailleur boulimique, irritable et guère causant, il dispose de ses conquêtes au gré de ses humeurs et impose dans sa maison un climat solennel, renforcé par sa soeur Cyril, une célibataire qui veille sur lui comme un lynx. Mais Reynolds, spécimen d'un monde de la mode en pleine transformation, a un faible pour la beauté et la reconnaît en Alma, serveuse dans une auberge de la côte où il s'est arrêté. La jeune femme est aussitôt séduite par cet homme d'âge mûr et, rapidement, devient sa muse. Installée à demeure dans la maison de haute couture de Knightsbridge, Alma fait des efforts pour amadouer Cyril, qui la croit de passage, et accommoder son maniéré Pygmalion. Mais sa difficulté croissante à obtenir de ce dernier un véritable engagement la pousse à employer les grands remèdes.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À 60 ans, Daniel-Day Lewis clôt en beauté sa carrière au cinéma avec cette méditation mélancolique et vibrante sur la création, le contrôle et l'abandon, inspirée de Losey et Hitchcock. L'acteur aux trois Oscars, qui a annoncé sa retraite au sortir du tournage, compose en finesse un artiste sans coeur et à fleur de peau qui, sans l'avoir prémédité, laisse entrer dans son univers régimenté la seule personne capable d'en faire sauter tous les verrous. Pas de cris, que des chuchotements dans ce film de chambre à l'étouffé, stylisé sans être maniéré, qui procure aux excellentes Vicky Krieps et Leslie Manville des partitions tout aussi complexes que celle de Day-Lewis. Bref, Paul Thomas Anderson atteint ici un nouveau plateau dans sa maturité artistique déjà exceptionnelle, eu égard à THERE WILL BE BLOOD et THE MASTER. Dans l'impression de rêve éveillé que procure ce film à la caméra flottante, signalons la musique sublime que Jonny Greenwood (du groupe Radiohead) faufile délicatement dans une courtepointe sonore qui comporte également des pièces de Fauré, Debussy, Schubert et Brahms.

Texte : Martin Bilodeau

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 20:38:38

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

On le voit bien ici que Paul Thomas Anderson est un des meilleurs réalisateurs, il dirige la photographie, très belle, la mise en scène est très bien maîtrisée, la perfromance de Daniel Day Lewis lui aurait valu un autre Oscar, le développement de l'histoire entre Alma et Reynolds s'est fait parfaitement grâce à des scènes de dialogues intenses entre les personnages, ce qui nous fait rentrer dans le film, on voit la progression psychologique que Reynolds a contre Alma.

J'attribue à ce film la Cote 3


25 décembre 2018, 08:32:50

Par : Michaël Gagnon, Sherbrooke

Scénario simple, mais original et intemporel sur l’amour et l’attachement. Réalisation épurée et maîtrisée. Mise en scène magistrale. Fascinante présentation du milieu de la mode. Rythme fluide. Intensité dramatique très bien dosée. Personnages d’une belle complexité psychologique. Émotions palpables. Photographie de qualité. Bande sonore remarquable. Excellents interprètes intenses et justes.

J'attribue à ce film la Cote 3


06 avril 2018, 23:07:08

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

On est dans un milieu de péteux bourgeois pas mal, mais grâce aux talents de Paul Thomas Anderson et de Daniel-Day Lewis, PHANTOM THREAD devient une oeuvre qui peut fasciner. La relation entre le rigide couturier et sa muse a quelque chose de complexe et qui redéfinit (ou requestionne) ce qu'est une histoire d'amour. La fin est en ce sens exquise à l'image de la réalisation de Anderson.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Roum. 2019. Comédie policière de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar. Classement: 13 ans +.

Un inspecteur roumain corrompu se rend aux îles Canaries pour apprendre la langue des siffleurs. Celle-ci lui permettra de déjouer ses collègues policiers lors de l'évasion à Bucarest d'un petit gangster, qui a volé un magot au commanditaire de l'opération.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3