Goto main content
3

The Rider

É.-U. 2017. Drame psychologique de Chloé Zhao avec Brady Jandreau, Tim Jandreau, Lilly Jandreau. Blessé lors d'un rodéo, un dresseur de chevaux amérindien s'entête à remonter en selle, malgré les mises en garde de son médecin et de ses proches. Récit existentiel prenant, inspiré de faits vécus. Décors sauvages magnifiés. Traitement tour à tour quasi documentaire et contemplatif. Interprétation très naturelle. (sortie en salle: 4 mai 2018)

Général
3

The Rider (The Rider)

Général Général

É.-U. 2017. Drame psychologique de Chloé Zhao avec Brady Jandreau, Tim Jandreau, Lilly Jandreau.

Blessé lors d'un rodéo, un dresseur de chevaux amérindien s'entête à remonter en selle, malgré les mises en garde de son médecin et de ses proches. Récit existentiel prenant, inspiré de faits vécus. Décors sauvages magnifiés. Traitement tour à tour quasi documentaire et contemplatif. Interprétation très naturelle. (sortie en salle: 4 mai 2018)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Brady Blackburn se remet lentement d'une grave blessure à la tête, subie lors d'un rodéo. Durant sa convalescence, l'Amérindien travaille dans un supermarché de sa réserve de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud. Le reste du temps, il traîne avec ses copains, veille sur sa petite soeur simple d'esprit et rend visite à son meilleur ami Cat, ancien champion de rodéo devenu paraplégique et muet depuis un accident semblable au sien. Dès que l'occasion se présente, Brady retourne à ses premières amours: dresser des chevaux pour le compte de différents propriétaires de la région. Or, chaque fois qu'il enfourche un animal, il est pris de violents vomissements. Qu'à cela ne tienne, pas question pour lui de renoncer à sa vie de cowboy. Malgré les mises en garde de son médecin et de son père veuf, un joueur compulsif qu'il méprise, Brady s'inscrit au prochain rodéo.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Chloé Zhao s'est inspiré des expériences vécues par ses interprètes amérindiens pour constituer ce récit existentiel prenant, gagnant du prix Art Cinéma à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2017. Une récompense largement méritée pour la jeune réalisatrice sino-américaine, qui démontre un évident sens de l'image, ainsi qu'une sensibilité admirable face à ses sujets. Tantôt contemplatif, avec ses décors sauvages magnifiés, surtout à la tombée du jour, tantôt quasi documentaire - les séquences de dressage s'avèrent particulièrement fascinantes -, le film captive et émeut, malgré quelques passages visiblement improvisés qui traînent un peu en longueur. Les interprètes font tous montre d'un grand naturel devant la caméra, faisant fi du caractère parfois intrusif de cette dernière. (Texte rédigé en septembre 2017, dans le cadre du Festival international du film de Toronto)

Texte : Louis-Paul Rioux

COMMENTAIRES

06 janvier 2019, 16:50:24

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Récit déchirant basé sur une histoire vraie. Bonne réalisation de Chloé Zhao. Paysage splendide. Quelques longueurs. Interpretation remarquable de Brady Jandreau jouant lui-même tout comme les autres interprètes, naturelles.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2018. Drame de Jeanne Herry avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche, Élodie Bouchez. Classement: Général.

En France, sur une période de trois mois, les étapes administratives et les interventions humaines ayant mené à l'adoption, par une quadragénaire célibataire, d'un bébé qui avait été confié à l'État par sa mère à la naissance.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3