Go to main content
5

Hochelaga, Terre des âmes

Qué. 2017. Drame historique de François Girard avec Samian , Vincent Pérez, Wahiakeron Gilbert. Un doctorant en archéologie d'origine amérindienne dévoile les découvertes majeures qu'il a faites à la suite d'un affaissement de terrain dans un stade universitaire montréalais. Production officielle mal affranchie de son mandat. Quelques passages inspirés. Dénouement porteur mais de faible impact. Effets visuels réussis. Samian et E. Schwartz solides. (sortie en salle: 19 janvier 2018)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
5

Hochelaga, Terre des âmes (Hochelaga, Terre des âmes)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Qué. 2017. Drame historique de François Girard avec Samian , Vincent Pérez, Wahiakeron Gilbert.

Un doctorant en archéologie d'origine amérindienne dévoile les découvertes majeures qu'il a faites à la suite d'un affaissement de terrain dans un stade universitaire montréalais. Production officielle mal affranchie de son mandat. Quelques passages inspirés. Dénouement porteur mais de faible impact. Effets visuels réussis. Samian et E. Schwartz solides. (sortie en salle: 19 janvier 2018)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Les Films Séville
Producteurs :
Récompenses
Montréal, 2011. Durant une partie de football au stade Percival Molson de l'université McGill, l'apparition soudaine d'une doline (sinkhole) entraîne dans la mort un joueur de l'équipe locale. L'incident tragique révèle aux experts un site archéologique chargé d'histoire. Coordonnateur des fouilles, Baptiste Asigny, doctorant d'origine autochtone, fait des découvertes majeures, accréditant la théorie de l'existence de l'ancien village iroquois de Hochelaga à cet endroit précis de Montréal. Six ans plus tard, Baptiste soutient devant jury sa thèse, qui s'appuie sur trois artefacts datant de différentes époques: une pierre en fonte du temps des premiers colons, des armes à feu ayant appartenu aux Patriotes et la croix de fer offerte par Jacques Cartier aux Iroquoiens d'Hochelaga.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec cette production ambitieuse, François Girard (THIRTY TWO SHORT FILMS ABOUT GLENN GOULD) entend offrir de l'Histoire de Montréal une vue en coupe. Mais son scénario échevelé et pédagogique, qui trouve sa justification dans un dénouement porteur de sens (la prise de conscience des origines de chacun), manque de nuance et d'impact. Comme si l'auteur n'était pas parvenu à s'affranchir de son concept de départ. Divisé en épisodes couvrant 750 ans d'histoire, le récit comporte de nombreux allers-retours temporels, plus ou moins bien organisés et agencés. En revanche, les passages sur les rituels autochtones ne manquent pas de poésie. Aussi, la photographie se signale par son emploi inspiré de la lumière naturelle, alors que les nombreux effets visuels très réussis justifient le budget d'exception dont cette production "officielle" a fait l'objet. Au sein d'une distribution compétente, qui exige de certains interprètes l'emploi pas toujours heureux de l'ancien français, Samian et Emmanuel Schwartz tirent bien leur épingle du jeu.

Texte : Rachel Bergeron-Cyr

COMMENTAIRES

16 mars 2018, 15:00:34

Par : Jean-Baptiste Baroin, Montréal

On peut apprécier ou non, ou critiquer, le propos du film, pinailler sur tel ou tel aspect. Cela m'importe peu. Reste que l'oeuvre cinématographique, en termes de dramaturgie, de photographie, de mise en scène, de direction d'acteurs, de trame sonore, est tout à fait excellente. Voilà du cinéma que j'aime!

J'attribue à ce film la Cote 3


Revue de presse

Critique du film

"Au-delà du discours qui prend des allures de film de propagande maladroit à diffuser dans les écoles, de nombreux défauts achèvent rapidement un film qui nous semble de plus en plus dispensable."

Hochelaga, Terre des âmes François Girard

Fresque montréalaise

"Il y a inévitablement quelque chose d’un peu scolaire à l’exercice, mais HOCHELAGA, TERRE DES ÂMES est aussi éminemment cinématographique. Voici un long métrage avec un souffle épique, qui multiplie les tableaux mémorables."

Hochelaga, Terre des âmes François Girard

Visuellement impeccable

"Lorsqu’il se frotte à des personnages historiques, par contre, Girard s’égare. Malgré l’intérêt indéniable d’avoir mis en image l’arrivée du célèbre navigateur sur l’île, la rencontre entre Jacques Cartier (noblement incarné par Vincent Perez) et les Iroquoiens, en 1535, reste superficielle et anecdotique."

Hochelaga, Terre des âmes François Girard

Beau mais froid

"Bien interprétée, réalisée avec grand soin, fascinante à bien des égards, cette fresque peine cependant à s'élever au-dessus de l'objet cinématographique froid et distant, de la leçon d'histoire didactique livrée par bribes, en manque de liant."

Hochelaga, Terre des âmes François Girard

à la lumière du passé

"Aidé par Nicolas Bolduc à la photo et Gaétan Huot au montage, François Girard peint là une fresque ambitieuse. Le niveau de jeu n’est certes pas toujours égal et certains développements apparaissent faciles, mais nombre d’idées séduisent. On pense notamment à cette séquence où les morts — ou âmes — du film sont aperçus dans les gradins, témoins silencieux d’un présent illuminé par le passé."

Hochelaga, Terre des âmes François Girard

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3