Goto main content
3

Voyage à travers le cinéma français

Fr. 2016. Documentaire de Bertrand Tavernier . Le réalisateur évoque ses souvenirs d'enfance au cinéma et ses débuts derrière la caméra. Vibrant hommage aux films français. Magistrale leçon de cinéma. Montage fluide. Réalisation sobre. Enthousiasme contagieux de l'auteur.

En attente de classement
3

Voyage à travers le cinéma français (Voyage à travers le cinéma français)

En attente de classement En attente de classement

Fr. 2016. Documentaire de Bertrand Tavernier .

Le réalisateur évoque ses souvenirs d'enfance au cinéma et ses débuts derrière la caméra. Vibrant hommage aux films français. Magistrale leçon de cinéma. Montage fluide. Réalisation sobre. Enthousiasme contagieux de l'auteur.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Bertrand Tavernier évoque ses souvenirs d'enfance au cinéma et ses débuts derrière la caméra. De Duvivier à Sautet en passant par Melville, le réalisateur de "Coup de torchon" commente de nombreux extraits de films ayant façonné son esprit critique et son amour du septième art. Au fil de ses anecdotes apparaissent, dans des scènes d'anthologie, les figures emblématiques du cinéma français, dont Jean Gabin, Arletty, Lino Ventura et Romy Schneider, sans oublier Philippe Noiret, qui fut son acteur fétiche. Amoureux du cinéma américain et mélomane averti, Tavernier compare la manière française au style hollywoodien et souligne l'oeuvre des grands compositeurs du grand écran, tel Joseph Kosma.

L’AVIS DE MEDIAFILM

C'est un vibrant hommage aux films français, doublé d'une magistrale leçon de cinéma, que nous offre Bertrand Tavernier. Même que son enthousiasme contagieux donne envie de voir ou revoir toutes les oeuvres commentées à l'écran. Cinéphile d'une remarquable érudition, le réalisateur de l'HORLOGER DE SAINT-PAUL se révèle en effet un professeur accompli. Enrichis d'anecdotes éclairantes et pertinentes, ses commentaires critiques célèbrent non seulement le travail des réalisateurs et des acteurs, mais aussi celui des artisans de l'ombre, tels les compositeurs, scénaristes, monteurs et directeurs photo. Grâce à un montage fluide et une réalisation sobre, ce documentaire de plus de trois heures captive de bout en bout. (Texte rédigé en octobre 2016, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma de Montréal)

Texte : Manon Dumais

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Rus. 2019. Drame de Kantemir Balagov avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov. Classement: Général.

Leningrad, 1945. Remarquable par sa très grande taille, Iya soigne les combattants blessés dans un hôpital, tout en s'occupant avec amour d'un petit garçon. Ses retrouvailles avec son amie Masha, revenue du front, font remonter à la surface leurs traumatismes de guerre.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3