Goto main content
2

Moonlight - L'histoire d'une vie (Moonlight)

É.-U. 2016. Drame de moeurs de Barry Jenkins avec Alex Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes. De l'enfance à l'âge adulte, les tribulations du fils d'une célibataire toxicomane de Miami, dont le destin a dévié à l'adolescence à la suite d'un amour trahi. Réflexion éloquente sur la construction sociale des individus. Thème porteur traité avec doigté. Traitement d'une rigueur subtile. Caméra fluide. Distribution impeccable. (sortie en salle: 11 novembre 2016)

13 ans +
2

Moonlight - L'histoire d'une vie (Moonlight)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 2016. Drame de moeurs de Barry Jenkins avec Alex Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes.

De l'enfance à l'âge adulte, les tribulations du fils d'une célibataire toxicomane de Miami, dont le destin a dévié à l'adolescence à la suite d'un amour trahi. Réflexion éloquente sur la construction sociale des individus. Thème porteur traité avec doigté. Traitement d'une rigueur subtile. Caméra fluide. Distribution impeccable. (sortie en salle: 11 novembre 2016)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Barry Jenkins
D'après l'oeuvre de Tarell Alvin McRaney
Photographie :
Musique :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Chiron, huit ans, tente d'échapper à des enfants qui le poursuivent. Juan, le dealer de son quartier, lui vient en aide et, rapidement, le prend en affection. Avec sa petite amie Teresa, le revendeur fait de sa maison un refuge occasionnel pour le garçon négligé par sa mère célibataire. Laquelle s'abandonne peu à peu à l'emprise du cristal meth dont Juan fait le commerce. Huit années passent et Chiron, bon élève timide, est toujours persécuté par ses camarades de classe. L'état de sa mère s'est détérioré, mais son amitié avec son copain Kevin s'est renforcée et a pris un tournant sentimental. Peu après, le matamore de l'école ordonne à Kevin de lui flanquer une raclée. Par lâcheté, ce dernier s'exécute. L'incident a sur Chiron un impact dévastateur, qui fait dévier son destin. Huit années passeront avant que les deux adolescents devenus adultes se retrouvent.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Les individus sont-ils le produit de leur environnement? C'est la question complexe posée par cet excellent film de Barry Jenkins (MEDICINE FOR MELANCHOLY), librement inspiré de la pièce "In Moonlight Black Boys Look Blue" de Tarell Alvin McRaney. Au centre du tableau, un thème rarement abordé: la masculinité afro-américaine, ici illustrée à travers l'expérience d'un spécimen émouvant, écartelé entre ce qu'il est réellement et le rôle que la société lui réserve. Exception faite de quelques effets de style, le film se distingue par la rigueur subtile de sa mise en scène, fluide et curieuse, sans jamais être intrusive. Signalons également la simplicité de sa structure en trois temps, tels les mouvements d'une sonate, et l'immense richesse psychologique du héros de peu de mots. S'ils sont assez dissemblables physiquement, les trois acteurs qui l'interprètent ont en commun des inflexions et une vulnérabilité touchantes, qui nous font immédiatement oublier la convention. Des trois temps du film, le dernier reste le plus puissant, sans doute parce qu'il fait sobrement, et avec honnêteté, la somme des deux premiers.

Texte : Martin Bilodeau

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 20:05:26

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Un film remarquable de bout à bout, il a bien fait de gagner Best Picture, la réalisation de Barry Jenkins est parfaite.

J'attribue à ce film la Cote 3


19 mars 2017, 14:46:41

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

MOONLIGHT deviendra sans doute un film emblématique. Divisé en trois actes, le scénario traite de choses connus avec empathie et sans complaisance. Doté d'un petit budget (même si Brad Pitt est l'un des producteurs exécutifs!) le réalisateur Barry Jenkins livre dans les circonstances, une mise en scène qui réussit à se renouveler d'acte en acte. L'intensité croit dans la deuxième partie (ma préféré), pour ensuite se calmer dans le troisième acte, avec un Chiron plus expérimenté et transformé physiquement, mais tout aussi vulnérable. Les acteurs sont sans reproche.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Roum. 2019. Comédie policière de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar. Classement: 13 ans +.

Un inspecteur roumain corrompu se rend aux îles Canaries pour apprendre la langue des siffleurs. Celle-ci lui permettra de déjouer ses collègues policiers lors de l'évasion à Bucarest d'un petit gangster, qui a volé un magot au commanditaire de l'opération.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3