Aller au contenu principal
4

Le Bon Gros Géant (The BFG)

É.-U. 2016. Comédie fantaisiste de Steven Spielberg avec Ruby Barnhill, Mark Rylance, Penelope Wilton. Enlevée par un gentil géant attrapeur de rêves, mais traquée par les congénères sanguinaires de ce dernier, une orpheline demande l'aide de la reine d'Angleterre. Adaptation fidèle du roman de Roald Dahl. Première partie un peu longue et redondante. Direction artistique riche. Mise en scène souple. Animation fluide. M. Rylance émouvant. (sortie en salle: 1 juillet 2016)

Général
4

Le Bon Gros Géant (The BFG)

Général Général

É.-U. 2016. Comédie fantaisiste de Steven Spielberg avec Ruby Barnhill, Mark Rylance, Penelope Wilton.

Enlevée par un gentil géant attrapeur de rêves, mais traquée par les congénères sanguinaires de ce dernier, une orpheline demande l'aide de la reine d'Angleterre. Adaptation fidèle du roman de Roald Dahl. Première partie un peu longue et redondante. Direction artistique riche. Mise en scène souple. Animation fluide. M. Rylance émouvant. (sortie en salle: 1 juillet 2016)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Melissa Mathison
D'après le roman de Roald Dahl
Photographie :
Musique :
Montage :
Sophie, orpheline de 10 ans tenue éveillée par son tempérament curieux, prend peur un soir où elle voit, du balcon de son pensionnat, l'ombre d'un géant dans une ruelle. Son intuition est confirmée quand celui-ci tend la main et l'attrape pour mieux l'amener avec lui au Pays des Géants. Pourtant, Sophie surmonte vite sa peur devant cette créature haute de 7 mètres, au parler étrange et aux grandes oreilles. Car lui ne mange pas les humains, contrairement à ses congénères, beaucoup plus grands et effrayants. La préoccupation du gentil géant est bien plus jolie: se rendre au Pays des Rêves pour capturer les songes et les insuffler la nuit aux enfants. Tout se passe à merveille entre Sophie et son nouvel ami, jusqu'au moment où les autres géants remarquent sa présence dans leur territoire. L'orpheline a alors une idée pour se débarrasser de ces monstres: en appeler directement à la reine d'Angleterre.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La rencontre attendue entre Roald Dahl, le maître de la littérature jeunesse ("Charlie and the Chocolate Factory", "Matilda", "James and the Giant Peach"), et Steven Spielberg, l'un des plus grands enchanteurs de l'enfance (E.T. THE EXTRATERRESTRIAL, A.I ARTIFICIAL INTELLIGENCE, THE ADVENTURES OF TINTIN), ne provoque pas les étincelles prévues. Sur le plan purement visuel, THE BFG impressionne: caméra souple et élégante, direction artistique riche et soignée, 3D exploitée avec finesse, animations très fluide des géants de synthèse, musique impeccable de John Williams. Mais c'est sur le plan narratif que le bât blesse. En effet, malgré un travail d'adaptation fidèle et d'une grande rigueur, la première partie, truffée de longueurs et de redondances, trahit un manque de chair et de profondeur. Mark Rylance émeut en géant sensible et expressif. À l'inverse, la jeune Ruby Barnhill manque parfois d'assurance.

Texte : Helen Faradji

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3