Goto main content
4

Dope

É.-U. 2015. Comédie dramatique de Rick Famuyiwa avec Shameik Moore, Tony Revolori, Kiersey Clemons. Issu d'une banlieue noire de Los Angeles, un étudiant qui rêve d'entrer à Harvard se retrouve accidentellement en possession d'une grande quantité de drogue. Comédie intelligente et sophistiquée. Scénario jouant habilement sur les clichés raciaux. Mise en scène tonique et éclatée. Interprétation irrésistible de S. Moore. (sortie en salle: 3 juillet 2015)

13 ans + (érotisme, langage vulgaire)
4

Dope (Dope)

13 ans + (érotisme, langage vulgaire) 13 ans + (érotisme, langage vulgaire)

É.-U. 2015. Comédie dramatique de Rick Famuyiwa avec Shameik Moore, Tony Revolori, Kiersey Clemons.

Issu d'une banlieue noire de Los Angeles, un étudiant qui rêve d'entrer à Harvard se retrouve accidentellement en possession d'une grande quantité de drogue. Comédie intelligente et sophistiquée. Scénario jouant habilement sur les clichés raciaux. Mise en scène tonique et éclatée. Interprétation irrésistible de S. Moore. (sortie en salle: 3 juillet 2015)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Malcolm habite le dangereux quartier d'Inglewood, en banlieue de Los Angeles. Son rêve: entrer à Harvard. "Geek" et fier de l'être, il vit dans la nostalgie des années 1990, avec son véhicule tout-terrain, son vieux Walkman et son sac à dos vintage, tout en faisant preuve d'ingéniosité pour esquiver les diverses tentatives d'intimidation dont il est victime au collège et dans la rue. Meneur d'un trio musical qu'il forme avec Diggy, une jeune lesbienne qui assume fièrement son homosexualité, et Jib, un garcon maigrelet qui revendique ses 14% d'origine afro-américaine, le doux rêveur fantasme sur Nakia, une beauté inaccessible convoitée par le chef d'un gang local. À la suite d'une soirée underground qui tourne mal, Malcolm se retrouve accidentellement en possession d'une grande quantité de drogue. Voyant l'opportunité de réaliser son rêve, il tente d'en faire le commerce avec ses amis.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Chaudement applaudie lors de sa présentation en clôture de la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2015, cette farce étonnamment intelligente et sophistiquée de Rick Famuyiwa (BROWN SUGAR, OUR FAMILY WEDDING) prend appui sur un scénario qui joue habilement sur les clichés raciaux. Faisant flèche de tout bois, quitte à viser parfois trop de cibles, la comédie produite par Forest Whitaker, Sean Combs et Pharell Williams (qui a composé les chansons jouées par le trio dans le film) possède l'énergie d'une toupie égratignant presque tout sur son passage, depuis l'image de la "masculinité noire" aux idées reçues sur les ghettos, en passant par l'Amérique de George W. Bush et l'utilisation du "n-word" par les Blancs. Si le résultat - à mi-chemin entre RISKY BUSINESS, GO, TRUE ROMANCE et BOYZ N THE HOOD - est parfois inégal, DOPE demeure jouissif, dynamisé par la mise en scène tonique et éclatée de Famuyiwa, et le jeu irrésistible de Shameik Moore, véritable révélation du film.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon, Josh Hartnett, Stephen McHattie. Classement: 13 ans +.

En 1989, un journaliste d'enquête du Globe and Mail s'efforce de prouver qu'un jeune toxicomane québécois, détenu en Thaïlande pour trafic de drogue, a été piégé par des agents de la GRC, qui l'avaient pris à tort pour un joueur majeur dans la filière asiatique.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3