Go to main content
3

Léviathan (Leviafan)

Rus. 2014. Drame de Andrei Zviaguintsev avec Alexey Serebryakov, Roman Madianov, Vladimir Vdovichenkov. Un père de famille russe lutte contre une mesure d'expropriation inique imposée par un maire corrompu. Conte moral aux dialogues vifs et pleins d'humour noir. Portrait féroce, mais parfois forcé, de la Russie d'aujourd'hui. Mise en scène puissante et calme. Jeu impressionnant de A. Serebryakov. (sortie en salle: 6 février 2015)

Général
3

Léviathan (Leviafan)

Général Général

Rus. 2014. Drame de Andrei Zviaguintsev avec Alexey Serebryakov, Roman Madianov, Vladimir Vdovichenkov.

Un père de famille russe lutte contre une mesure d'expropriation inique imposée par un maire corrompu. Conte moral aux dialogues vifs et pleins d'humour noir. Portrait féroce, mais parfois forcé, de la Russie d'aujourd'hui. Mise en scène puissante et calme. Jeu impressionnant de A. Serebryakov. (sortie en salle: 6 février 2015)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Pays :
Distributeur :
Métropole Films Distribution
Récompenses
Kolia vit au nord de la Russie, près de la mer de Barents, dans un paysage aussi beau que sauvage, avec sa femme Lilya et son fils Roma, issu d'une précédente union. Le garage que tient Kolia est juste à côté de leur maison, sur un terrain dont le maire de la ville, Vadim Cheleviat, veut s'emparer. De mèche avec le tribunal, ce dernier obtient donc l'expropriation de Kolia et de sa famille contre six cent trente-neuf mille roubles. Mais le garagiste est bien décidé à ne pas se laisser faire. Pour l'aider dans ses démarches, il fait appel à Dmitri, un ancien ami de l'armée, devenu avocat au barreau de Moscou. N'ayant pas peur des méthodes parallèles, celui-ci s'emploie à battre le maire sur son propre terrain en le faisant chanter. Mais Vadim, qui a la police et la justice dans sa poche, bronche à peine. Surtout quand il apprend que Dmitri a entamé une liaison avec Lilya.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Délaissant les approches formalistes austères et rigoureuses de ses précédents films (LE BANNISSEMENT, ELENA), Andrei Zviaguintsev signe cette fois un conte moral réaliste à l'humour extrêmement noir et aux dialogues aussi percutants que toniques. Empruntant aux grands romans russes son exploration des travers les moins séduisants de l'âme humaine, il transforme également son film en charge féroce, malgré un trait parfois forcé, contre la violence et la corruption qui gangrènent son pays. Une mise en scène puissante et calme, aux accents presque épiques par moments, ajoute encore de la profondeur au récit, malgré une baisse de rythme en seconde partie. Dans le rôle d'un homme en voie de tout perdre, Alexey Serebryakov fait preuve d'un charisme explosif impressionnant. Face à lui, Vladimir Vdovitchenkov et Roman Madianov ont tendance à jouer de manière plus caricaturale.

Texte : Helen Faradji

COMMENTAIRES

03 août 2016, 18:42:36

Par : Jason Plante, Gatineau

Y en a tu parmi vous autres qui savent c'est quoi un Leviathan? J'ai passe la sainte bible 3 fois et je sais. C'etait la tribu de Levi que Dieu definissait comme un Leviathan a cause de la justice corrompue. Levi c'etait le justicier parmi les 12 tribus d'Israel. Corruption etc, on voit meme du sarcasme dans le film, a se demander si il rit vraiement du vrai Levi. Les acteurs ne tombent pas dans le cliché que c'est toujours la faute des flics, sont justes, sensibles a la cause et defendent leur role a l'encontre du Leviathan, ici represente par la corruption des justiciers quelque part en Russie... Le film a gagne le Golden Globe du meilleur film etranger en 2014...

J'attribue à ce film la Cote 3


Revue de presse

Un Homme seul face aux vices des puissants

Âgé de 50 ans, [Andreï Zviaguintsev] donne avec LÉVIATHAN, son quatrième long-métrage, situé au diapason de ceux qui l'ont précédé, dans la haute tradition nationale et dostoïevskienne de l'homme confronté au Mal.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

Corruption à la russe

Avec un casting plein de caractère, des images et des musiques de très haut vol (envoûtant Philip Glass), [Zviaguintsev] aboutit une mise en scène épique palpitante, pleine d'éclat et même, par moments, carrément cocasse au vu de la situation dépeinte, bien sombre.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

Réaliste!

Étonnant prix du scénario sur la Croisette, LÉVIATHAN ne plaira pas à Poutine pour le portrait en creux qu'il fait d'une Russie enferrée dans la corruption. C'est certes un beau film mais qui suppose toutefois d'aimer un réalisme assez pesant.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

Powerful, Craftily Allusive and Elusive

Structurally, the script by Zvyagintsev and Oleg Negin (...) is a teasing dance of the seven veils, which leaves their design and intentions more exposed with the shucking of each organza layer.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

A New Russian Masterpiece

The film incidentally features a horribly watchable performance from Roman Madyanov as a crooked mayor. (...) I hadn't heard of this 51-year-old Russian performer before now. His excellent performance makes me think it's a pity Cannes doesn't have a best supporting actor prize.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

La Maison ôtée

Bien que subventionné par le ministère de la Culture, ce nouveau film d’Andrei Zviaguintsev (...) brosse un tableau accablant des forces délétères qui minent la société russe. La puissance publique est ridiculisée.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

Impressionnant Andreï Zviaguintsev

Film supérieurement intelligent, parfois très drôle, (...) magnifiquement filmé et interprété, LÉVIATHAN offre une richesse inouïe de thèmes de réflexion. (...) À l’ambition du propos (...) répond celle de la forme. Les images du chef opérateur Mikhaël Krichman (...) sont d’une beauté absolue.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

Un Pays sans âme

Andreï Zviaguintsev filme son pays, la Russie, comme exsangue, l'alcool ayant remplacé le sang dans les veines de ses compatriotes... Tout le monde picole, du matin au soir, les petits et les grands, (...) les hommes et les femmes. Ils noient dans la vodka leur mal-être et leurs remords d'être devenus ce qu'ils sont.

Léviathan Andrei Zviaguintsev

De Charybde en Scylla

(...) l'essentiel est (...) dans la forme, dans la manière dont Zviaguintsev tire un parti fort convaincant de ses décors simples et grandioses, magnifiant ce drame habituel sur le pourrissement moral de la Russie par un filmage soigné de la nature environnante.

l’essentiel est ailleurs : dans la forme, dans la manière dont Zviaguintsev tire un parti fort convaincant de ses décors simples et grandioses, magnifiant ce drame habituel sur le pourrissement moral de la Russie par un filmage soigné de la nature environnante. Peu révolutionnaire sur le plan narratif, le cinéaste se surpasse par son sens de l’espace. En - See more at: http://www.humanite.fr/par-ici-les-sorties-552845#
Léviathan Andrei Zviaguintsev

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3