Go to main content
5

Le Vrai du faux

Qué. 2014. Comédie de Émile Gaudreault avec Stéphane Rousseau, Mathieu Quesnel, Julie Le Breton. Par mauvaise conscience, un réalisateur de films d'action décide de tourner un documentaire sur un vétéran de l'Afghanistan victime du syndrome de stress post-traumatique. Laborieux mélange de drame et de comédie, tiré d'une pièce de Pierre-Michel Tremblay. Maladresses d'écriture. Humour sans éclat. Exploitation inspirée du décor minier québécois. Duo de contraires mal accordé. (sortie en salle: 9 juillet 2014)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
5

Le Vrai du faux (Le Vrai du faux)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Qué. 2014. Comédie de Émile Gaudreault avec Stéphane Rousseau, Mathieu Quesnel, Julie Le Breton.

Par mauvaise conscience, un réalisateur de films d'action décide de tourner un documentaire sur un vétéran de l'Afghanistan victime du syndrome de stress post-traumatique. Laborieux mélange de drame et de comédie, tiré d'une pièce de Pierre-Michel Tremblay. Maladresses d'écriture. Humour sans éclat. Exploitation inspirée du décor minier québécois. Duo de contraires mal accordé. (sortie en salle: 9 juillet 2014)

Rendu publiquement responsable de la mort au volant d'un fan de ses films de courses automobiles, le réalisateur Marco Valois sombre dans la dépression. Apprenant que le défunt avait fait la guerre en Afghanistan, d'où il était revenu complètement transformé, Marco décide d'expier sa faute en réalisant un documentaire sur le phénomène du syndrome de stress post-traumatique. Pour ce faire, il obtient la participation d'Éric Lebel, un vétéran rongé par le souvenir d'un événement survenu alors qu'il était stationné près de Kandahar, et dont ni ses proches ni sa psychologue, Rachel Duguay, n'ont su percer le secret. Avec sa gaucherie coutumière, Marco, qui filme ses rencontres avec la caméra de son téléphone, propose à Éric de l'accompagner à Taylor Mines, patelin dont l'ancien soldat est issu et où vivent ses parents ainsi que son ex-petite amie. Apprenant ce projet, Rachel convainc un fonctionnaire, militant altermondialiste et végétalien, de partir avec elle à leur recherche.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Il y a deux projets dans LE VRAI DU FAUX, adaptation de la pièce "Au Champ de Mars" du coscénariste Pierre-Michel Tremblay. Celui, comique, de montrer un cinéaste complexé par sa popularité chercher sa rédemption à travers la production d'un film d'auteur. Et celui, dramatique, d'expurger l'âme blessée d'un vétéran. Hélas, le film d'Émile Gaudreault (MAMBO ITALIANO, DE PÈRE EN FLIC) n'arrive pas à souder ces deux propositions l'une à l'autre. Ce qui explique la construction laborieuse, en dents de scie, de cette fable où l'humour manque d'impertinence et d'éclat, le drame, de profondeur et d'éléments cathartiques. Campé dans un décor admirable où le champ de bataille minier du Québec se confond au désert afghan en flashback, le climax tant attendu tourne presque en dérision le sujet du syndrome de stress post-traumatique. Cette maladresse d'écriture, de ton, est amplifiée par un problème d'interprétation. En effet, Stéphane Rousseau et Mathieu Quesnel forment un duo de contraires mou et pas assez polarisé. Les limites évidentes des deux acteurs dans le registre dramatique n'arrangent rien. En revanche, Guylaine Tremblay, irrésistiblement drôle dans le rôle de la mère du vétéran, donne du punch à toutes les scènes où elle apparaît.

Texte : Martin Bilodeau

Revue de presse

Une guerre dans son jardin intérieur

Émile Gaudreault (...) tente une fois encore un équilibre délicat entre le rire et les larmes, la futilité et la gravité. Il y parvient rarement dans ce film pas très hilarant (le cinéaste a déjà fait mieux à ce chapitre), et méchant comme un chat dégriffé.

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

Troubles de personnalité

Mathieu Quesnel, avec son jeu intense et mesuré (...) rend d'autant plus évidentes les grosses lacunes d'acteur dramatique de Stéphane Rousseau. La direction d'acteurs de Gaudreault semble aussi en cause. On n'y croit pas.

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

Les sourires se font rares

(...) Du coup, certains éléments drôles sont bien vus (...) mais c'est trop peu de sourires. Le reste baigne dans la sur simplification, amplifiée par les répliques "psychologie populaire" de Julie Le Breton, dont le personnage est, de surcroît, un peu trop alarmiste pour que le tout se tienne.

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

Comedy pokes fun at shallow protagonist's social conscience - and at Quebec movies

The Other neat twist is that LE VRAI DU FAUX works as a comic meditation on the state of Quebec movies, with an ongoing riff about popular filmmaking (...) versus more arty filmmaking. One such conversation leads to one of the funnier lines I've heard in a cinema in ages.

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

Le Vrai du faux en quelques mots

Si le réalisateur tente de juxtaposer le drame et la comédie en essayant de les réinventer, des problèmes d’écriture et des imperfections dans le ton ne font que les éloigner l’un de l’autre.

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

Une comédie dramatique amusante et juste

C’est dans leurs dynamiques improbables, incongrues et inappropriées, que tous ces acteurs créent des moments délicieux. Le réalisateur s’efface au maximum pour ne montrer que l’histoire de ces comédiens, et ils la portent avec merveille.

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

Astucieux mais hésitant...

Tout au long de la projection du VRAI DU FAUX, on sent en effet une hésitation quant au ton à emprunter. Un peu comme si [Émile] Gaudreault était déchiré entre l'envie de faire rire et celle de faire réfléchir. Ni l'une ni l'autre ne semble vouloir prendre le dessus.

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

Émile Gaudreault à propos de Mathieu Quesnel

"J’ai vite constaté qu’il était habité par ce personnage qui, par ailleurs, est plus grand que nature et a un petit côté théâtral. Mathieu dégage à la fois une force et une grande fragilité, il a le sens de la comédie, et tout passe par ses yeux."

Vrai du faux, Le Émile Gaudreault

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3