Go to main content
4

The Search

Fr. 2014. Drame de Michel Hazanavicius avec Bérénice Bejo, Abdul-khalim Mamatsuevi, Maxim Emelianov. À Grozny, en 1999, une chargée de mission pour l'Union européenne recueille un orphelin, pendant qu'un jeune homme arrêté pour possession de drogue est recruté par l'armée russe. Tableau de guerre librement inspiré d'un film de Fred Zinnemann. Intrigue feuilletonesque. Traitement classique. Bonne reconstitution d'époque. Interprétation honnête. (sortie en salle: 13 mars 2015)

En attente de classement
4

The Search (The Search)

En attente de classement En attente de classement

Fr. 2014. Drame de Michel Hazanavicius avec Bérénice Bejo, Abdul-khalim Mamatsuevi, Maxim Emelianov.

À Grozny, en 1999, une chargée de mission pour l'Union européenne recueille un orphelin, pendant qu'un jeune homme arrêté pour possession de drogue est recruté par l'armée russe. Tableau de guerre librement inspiré d'un film de Fred Zinnemann. Intrigue feuilletonesque. Traitement classique. Bonne reconstitution d'époque. Interprétation honnête. (sortie en salle: 13 mars 2015)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Tchétchénie, 1999. Un jeune soldat russe filme l'exécution d'un Tchétchène et de sa femme sous le regard horrifié de leur fille, Raïssa. Caché dans la maison avec son petit frère encore nourrisson, Hadji, le cadet de Raïssa, observe lui aussi la scène. Chacun de son côté, Raïssa et Hadji fuient avec des réfugiés vers Grozny. Rescapé par un organisme humanitaire dirigé par l'Américaine Helen, le gamin prend aussitôt la fuite de son centre d'accueil. Alors qu'il erre dans la ville, Carole, chargée de mission pour l'Union européenne, le ramène chez elle. Dans l'espoir d'y retrouver Hadji, Raïssa accepte de s'occuper des enfants au centre, à la demande d'Helen. Pendant ce temps, le jeune Kolia, arrêté par la police pour possession de drogue, est recruté par l'armée russe. Commence alors pour lui une longue descente aux enfers. Alarmée par l'ampleur prise par ce conflit armé, Carole se rend à l'ONU afin de demander à la communauté internationale de venir en aide au peuple tchétchène.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Peu ou prou de cinéastes se sont intéressés à la deuxième guerre de Tchétchénie. Afin d'y remédier, le Français Michel Hazanavicius (l'oscarisé THE ARTIST) s'est librement inspiré du film de Fred Zinnemann, tourné dans les ruines de Berlin peu de temps après la Deuxième Guerre mondiale. Si le film de 1948 possédait une valeur documentaire, cette nouvelle mouture, tournée en Géorgie, a le mérite d'offrir une reconstitution historique plausible. Cependant, la vision de ce conflit armé est quelque peu édulcorée par une intrigue feuilletonesque, mélodramatique et manichéenne. Racontant à hauteur d'homme quatre destins croisés, le réalisateur fait évoluer des personnages unidimensionnels, pour ne pas dire lisses comme celui que défend Bérénice Bejo, auxquels il met en bouche des dialogues parfois artificiels. À des lieues du ludisme audacieux des OSS 117, le traitement classique rappelle celui d'une télésérie haut de gamme. Au sein d'une distribution honnête, le petit Abdul Khalim Mamatsuevi s'impose par la gravité de son regard.

Texte : Manon Dumais

Revue de presse

Vas-y mélo, Hazanavicius

[THE SEARCH] contient (...) deux films entrelacés. L’un, mélo poids plomb, met en scène l’apprivoisement par la gourde française du gamin traumatisé. (...) L’autre, un décalque de FULL METAL JACKET plus outrancier que nature, suit l’éducation à la brutalité (...) d’un folâtre ado russe enrôlé de force. (...) Tous deux troussés des mêmes manières pénétrées aux teintes gris terreux.

Search, The Michel Hazanavicius

Le Sérieux ne sied pas à Michel Hazanavicius

Le film peine tout du long à raccorder les conséquences tragiques du conflit (...) à un regard occidental. (...) [La] grammaire [cinématographique est] d'une telle lourdeur démonstrative (...) que chaque scène sombre dans le comique involontaire. Bérénice Bejo est assommée par des dialogues d'une désolante nullité.

Search, The Michel Hazanavicius

Que voulait-il nous dire?

(...) on ne sait (...) pas vraiment ce qu'[Hazanavicius] veut nous dire. Que la guerre, c'est affreux? On est d'accord. Et que face à ces destins foudroyés, nous, Occidentaux, nous complaisons dans notre indifférence de repus? OK! Mais exprimer ces évidences avec si peu de lyrisme et d'ampleur finit par devenir gênant.

Search, The Michel Hazanavicius

Hazanavicius entre en guerre

À travers THE SEARCH, on voit tout ce que le cinéaste a voulu exprimer sur la violence de la guerre. Entre la sauvagerie de certaines séquences et l'aspect mélo de certaines autres, le dosage n'est pas toujours bien maîtrisé. Restent plusieurs moments qui laissent le spectateur pantelant et c'est là que Michel Hazanavicius gagne sa bataille.

Search, The Michel Hazanavicius

Splendide!

Admirablement construit, ce film choral suit quatre destins. (...) Entre coup de poing et émotion douce, chaque séquence est d'une beauté sourde. (...) La pudeur d'Hazanavicius est à la hauteur de l'intensité de ce qu'il nous montre. Ici, ni musique larmoyante ni gros plans appuyés. Ni héros occidental en vedette ni coupable à clouer au pilori.

Search, The Michel Hazanavicius

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3