Aller au contenu principal
5

La Belle et la bête

Fr. 2013. Conte fantastique de Christophe Gans avec Léa Seydoux, Vincent Cassel, André Dussollier. Condamné à mort pour avoir volé une rose au maître mi-homme, mi animal d'une contrée magique, un marchand voit sa fille se sacrifier en devenant la captive de cette créature. Adaptation laborieuse d'un conte bien connu. Mise en scène soignée. Direction artistique somptueuse. Interprètes principaux peu inspirés. (sortie en salle: 10 octobre 2014)

Général
5

La Belle et la bête (La Belle et la bête)

Général Général

Fr. 2013. Conte fantastique de Christophe Gans avec Léa Seydoux, Vincent Cassel, André Dussollier.

Condamné à mort pour avoir volé une rose au maître mi-homme, mi animal d'une contrée magique, un marchand voit sa fille se sacrifier en devenant la captive de cette créature. Adaptation laborieuse d'un conte bien connu. Mise en scène soignée. Direction artistique somptueuse. Interprètes principaux peu inspirés. (sortie en salle: 10 octobre 2014)

France, début du XIXe siècle. Alors que ses finances sont au plus bas, un vieux marchand s'établit à la campagne avec ses six enfants. De retour d'un voyage, il découvre accidentellement une contrée aux allures surnaturelles, où il cueille innocemment une rose. Pour ce geste, le maître des lieux, un homme à moitié animal, le condamne à mort. Le vieillard voit alors Belle, une de ses filles, se sacrifier pour lui en devenant la captive de cette créature hirsute, surnommée la Bête. Repoussant les avances de ce seigneur-animal, la jeune femme n'en partage pas moins son quotidien, menant une vie princière inattendue et féerique. Et peu à peu, elle découvre le passé de cet être mystérieux dont l'apparence relève d'une malédiction cruelle. Pendant ce temps, une mission est lancée pour s'emparer du château de la Bête et délivrer Belle.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Christophe Gans (LE PACTE DES LOUPS, SILENT HILL) revisite péniblement le conte popularisé au cinéma par Jean Cocteau en 1946, puis en dessins animés par Disney en 1991. Le cinéaste s'est entouré d'une équipe hors pair à la direction artistique, afin de donner forme à cet univers féerique éblouissant. S'il réussit à convaincre sur ce plan, on ne saurait en dire autant du scénario. Adapté de l'oeuvre originale de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, le récit s'enlise, à coups d'émotions artificielles et de romance plaquée. À travers une pléthore d'effets spéciaux numériques conçus par l'équipe du Montréalais Louis Morin, les interprètes Léa Seydoux (LA VIE D'ADÈLE) et Vincent Cassel (LA HAINE, BLACK SWAN) semblent quant à eux bien peu motivés.

Texte : Pierre Blais

COMMENTAIRES

04 mai 2015, 10:50:08

Par : Yvan Godbout, Québec

Visuellement splendide, le dernier film de Christophe Gans déçoit pourtant. Un scénario sans finesse, une mise en scène certes éblouissante, mais lourde, parfois même tapageuse. Quand aux deux interprètes principaux, Léa Seydoux et Vincent Cassel, ils ne réussissent jamais à nous faire croire à leurs personnages, et la chimie entre eux n'opère pas vraiment. Un conte de fées joliment emballé, auquel manque visiblement l'étincelle de magie tant attendu.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3