Go to main content
4

Chasse au Godard d'Abbittibbi

Qué. 2013. Drame de Éric Morin avec Sophie Desmarais, Alexandre Castonguay, Martin Dubreuil. En 1968, à Rouyn-Noranda, une jeune femme est déchirée entre l'attachement à sa famille et à sa région et son désir de quitter pour la grande ville. Récit amalgamant drame intimiste et étude sociologique. Reconstitution d'époque réussie. Réalisation éclatée. Interprétation naturelle. (sortie en salle: 1 novembre 2013)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Chasse au Godard d'Abbittibbi (Chasse au Godard d'Abbittibbi)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Qué. 2013. Drame de Éric Morin avec Sophie Desmarais, Alexandre Castonguay, Martin Dubreuil.

En 1968, à Rouyn-Noranda, une jeune femme est déchirée entre l'attachement à sa famille et à sa région et son désir de quitter pour la grande ville. Récit amalgamant drame intimiste et étude sociologique. Reconstitution d'époque réussie. Réalisation éclatée. Interprétation naturelle. (sortie en salle: 1 novembre 2013)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Pays :
Distributeur :
Funfilm Distribution
Récompenses
Décembre 1968. L'arrivée à Rouyn-Noranda d'un célèbre cinéaste français désirant y réaliser un projet de télé politique nouveau genre remue Marie et son petit ami Michel. Celui-ci sympathise avec Paul, vidéaste marginal de Montréal qui accompagne l'illustre visiteur. Bercés par les parfums ambiants de révolution, Paul, Marie et Michel tournent de petites capsules télé, tâtant le pouls de la région, qui bat au rythme de la mine locale, en donnant tour à tour la parole aux étudiants, aux travailleurs et aux ménagères. Voyant de nouveaux horizons s'ouvrir à elle et déchirée entre Paul et Michel, Marie se remet en question. Toutefois, les conditions de vie précaires de sa mère et de ses frère et soeurs, qui dépendent d'elle, la freinent dans son désir de quitter Rouyn-Noranda pour la grande ville.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cinéaste-musicien dont le sens aigu des compositions picturales a été révélé dans son fort remarqué court métrage "Opasatica", Éric Morin se saisit d'un fait authentique, le très bref passage dans son Abitibi natale de Jean-Luc Godard, comme point de départ de son premier long métrage. Mêlant les genres et les formes (drame intimiste et docufiction, saupoudrés de quelques envolées oniriques et de nombreux extraits musicaux), Morin semble avoir construit son film comme un mobile auquel il aurait accroché diverses idées accumulées au fil des ans. Avec un certain succès. Cette histoire aux résonances autobiographiques lui fournit aussi le prétexte d'explorer l'état des lieux de son coin de pays, notamment la douloureuse question de l'exil. Le jeu naturel des comédiens, la plupart originaires de la région, ne détonne jamais dans cet exercice de cinéma d'hier en trompe l'oeil, fortifié par une reconstitution d'époque des plus justes.

Texte : Jean Beaulieu

Revue de presse

L'Image signe

(...) aucune véritable audace ne s'inscrit ici à l'écran malgré une trame musicale composite qui surprend, mais (...) semble là pour combler les carences d'un récit éclaté. (...) Cette absence d'audace pèse d'autant plus que l'époque évoquée entendait alors casser toutes les normes aussi bien politiques qu'esthétiques.

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Révolution tranquille

On ne sait trop si certains des témoignages des mineurs sont ceux d’acteurs ou de réels mineurs des années 60. Peu importe, seules comptent la vérité du récit et la justesse de l’image. Et celles du cinéma, bien sûr, comme cette caméra amoureuse de l’actrice.

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Antiquité crépitante

Inconnu au bataillon, Alexandre Castonguay est (...) excellent en rêveur déçu mais résolu du 48e parallèle. Par-dessus tout, le film doit sa réussite au regard félin et au magnétisme de Sophie Desmarais, une actrice qui n’a décidément rien à envier à Anna Karina.

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Vivre sa vie

(...) là où le film perd tout son intérêt, c'est dans sa volonté de présenter de longues et fausses entrevues d'époque (...). Ces extraits en noir et blanc (...) laissent la parole à des étudiants, (...) des femmes, des mineurs... (...) C'est au mieux maladroit, au pire, (...) ridicule.

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Ovni abitibien

D’une structure éclatée, empruntant à l’esthétique pop des années 1960, offrant mille et un clins d’œil au cinéma de Godard, de Carle (...), ce délire visuel campé au cœur de l’hiver affiche un ludisme totalement assumé et traversé de moments d’émotion sincère.

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Vivre sa vie

Sophie Desmarais (...) irradie l'écran. (...) Tourné sans grands moyens, mais foisonnant de belles idées, CHASSE AU GODARD D'ABBITTIBBI emprunte la forme d'une magnifique lettre d'amour au cinéma, en plus de rendre un bel hommage à la région d'où le cinéaste est issu.

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Propos de...

"Je réfléchis longtemps au personnage avant de lui donner ses couleurs, en maîtrisant le scénario par toutes sortes de lectures, de films, de musiques (...). Bref, le personnage m’accompagne, m’habite. Souvent, c’est un élément qui le fait naître. Pour CHASSE AU GODARD, Marie passait (...) par le costume. Elle est très soignée."

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Il était une fois la révolution

Grâce à une mise en scène sachant tirer profit des plans fixes de paysages somptueux et d’intérieurs issus d’un imaginaire cinéphilique fascinant, le film d’Éric Morin est (...) un portrait de jeune femme éblouissant (...). Et CHASSE AU GODARD D'ABBITTIBBI est à l’image de sa remarquable héroïne: envoûtant.

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

Propos de...

"Mon Godard est totalement dans la fiction, non réaliste, un peu parodique. Le moment où il quitte le plateau de la télévision (...) pendant son entrevue est l’un des rares faits réels, sinon le seul que j’ai gardé de sa visite. Il faut dire que Godard est venu en Abitibi seulement deux jours et qu’au final, il n’y a pas fait grand-chose…"

Chasse au Godard d'Abbittibbi Éric Morin

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3