Aller au contenu principal
3

NO

É.-U. 2012. Drame historique de Pablo Larrain avec Gael Garcia Bernal, Alfredo Castro, Antonia Zegers. Au Chili en 1988, un publicitaire devient le maître à penser derrière la campagne référendaire du Non visant à chasser du pouvoir le dictateur Augusto Pinochet. Chronique historique libre, sincère et un brin cynique. Assemblage sans coutures apparentes d'images anciennes et contemporaines. Excellente distribution. Sobre G. Garcia Bernal. (sortie en salle: 22 mars 2013) (Sortie DVD: 22 mars 2013)

Général
3

NO (NO)

Général Général

É.-U. 2012. Drame historique de Pablo Larrain avec Gael Garcia Bernal, Alfredo Castro, Antonia Zegers.

Au Chili en 1988, un publicitaire devient le maître à penser derrière la campagne référendaire du Non visant à chasser du pouvoir le dictateur Augusto Pinochet. Chronique historique libre, sincère et un brin cynique. Assemblage sans coutures apparentes d'images anciennes et contemporaines. Excellente distribution. Sobre G. Garcia Bernal. (sortie en salle: 22 mars 2013)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Pedro Peirano
D'après la piéce de Antonio Skarmeta
Photographie :
Musique :
Montage :
Chili, 1988. À la demande d'un vieil ami, et contre l'avis de son propre patron, René Saavedra, publicitaire de Santiago ayant vécu plusieurs années en exil, accepte de participer à la campagne du Non, dans le cadre du référendum historique déclenché par le général Augusto Pinochet afin de légitimer sa dictature aux yeux du reste du monde. Premier obstacle: la coalition derrière le Non manque d'unité, et sa volonté de dénoncer le bilan meurtrier de la dictature n'est pas porteuse du renouveau que René, rompu aux méthodes publicitaires américaines, veut vendre au public. Les hommes de Pinochet sont du reste à pied d'oeuvre pour mettre des bâtons dans les roues de leurs opposants, tout en resserrant l'étau sur le jeune publicitaire, son fils de six ans et son ex-épouse, militante connue des autorités. Alors que débutent les diffusions quotidiennes des publicités des deux camps, René, qui risque gros advenant la défaite, s'accroche à l'espoir.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La peur et la fièvre transpirent à la surface de cet excellent NO, ainsi que dans le visage de son impeccable distribution dominée par un très sobre Gael Garcia Bernal (CARNETS DE VOYAGE). En recourant à des caméras vidéo U-Matic de l'époque, Le Chilien Pablo Larrain a créé un film historique "rétrauthentique", où les images tournées et les archives filmées s'assemblent sans couture apparente. Il résulte de ce parti pris pas banal un film râpeux et sans beauté plastique évidente, modulé par un scénario libre, à la fois dense et elliptique, sincère mais également cynique. En effet, par son introduction et sa conclusion pratiquement identiques, le film s'emploie à démontrer que la victoire du Non a été obtenue grâce à une habile stratégie publicitaire, de celles qui servent aussi à vendre des boissons gazeuses et des feuilletons télévisés. En d'autres mots, le film de Larrain affirme, à demi-mots, qu'en se délivrant de son dictateur, le peuple chilien s'est enchaîné au tyran de l'Occident: le libéralisme. Un triomphe nécessaire, mais amer.

Texte : Martin Bilodeau

Revue de presse

La Culture de l'image

Finaliste déçu cette année aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère (...), NO est un film passionnant, du genre de ceux qui suscitent bien des discussions à la sortie.

NO Pablo Larrain

Advertising Scheme Against Dictatorship

In his third film on the Pinochet era, (...) Pablo Larrain offers a fun, fictionalized account of how the leader’s reign was ended, while sticking to the essential elements of the story. Archival footage and actual clips from the ads aired by each side are used in the film.

NO Pablo Larrain

Pinochet battu par la publicité

(...) Larrain (...) réussit (...) à retranscrire l’esprit de ces années-là. Si le film peut paraître un peu trop linéaire, il rappelle, à l’heure où les populismes ont le vent en poupe [en] Europe (...), qu’il ne faut pas prendre pour acquis l’appétit pour la démocratie.

NO Pablo Larrain

Chronique alerte sur la fin de la dictature

Comprendre pourquoi et comment le «non» a triomphé... En racontant, sur un rythme alerte, faussement léger, le bras de fer entre deux stratégies de communication, le cinéaste fait le récit d'une transition aux conséquences déterminantes.

NO Pablo Larrain

Éviter à tout prix les sillons de la fiction

La force de NO est d'éviter à tout prix les sillons habituels de la fiction. Pas question de jouer sur le suspense, l'angoisse ou le sentiment. Entrecoupé d'images d'archives, le film raconte une période précise et méconnue du public international. (...) On vote pour.

NO Pablo Larrain

Le Bonheur est dans la pub

(...) NO [est] un drame politique haletant dont la tension va (...) grandissant (...). Si les scènes avec son ex-femme et son fils (...) plombent le rythme vif de NO, dès qu’apparaît le patron de René (...), l’atmosphère se fait dense et glaciale et le danger ambiant, presque palpable.

NO Pablo Larrain

Captivant

Le film raconte comment (...) un jeune publicitaire est chargé de concevoir le clip de campagne de l’opposition. Le charismatique Gael Garcia Berna incarne ce chevalier des temps modernes. NO est un film captivant qui passionnera ceux qui s’intéressent à la force du langage.

NO Pablo Larrain

Pub contre Pinochet

L’aspect le plus remarquable du film (...) est le soin maniaque avec lequel [Larrain] reconstitue la période, en allant jusqu’à filmer avec de vieilles caméras vidéo dont les images baveuses et solarisées sont en tous points conformes aux archives de l’époque. Brillant.

NO Pablo Larrain

L'Homme qui a dit "no"

(...) héros malgré lui, [Saavedra] incarne à merveille le basculement de tout un peuple. Le film est d'autant plus réussi que le cinéaste Pablo Larrain mêle à la fiction des images d'archives et de vraies publicités, restituant ainsi à merveille le climat de l'époque. Une passionnante leçon d'histoire.

NO Pablo Larrain

Balayée par un arc-en-ciel publicitaire

Voici un film qui donne la pêche, dont on ressort le sourire aux lèvres. À la fin de NO, (...) le mal est vaincu, la démocratie a triomphé. Pablo Larrain est au cinéma ce que René Saavedra, le héros de NO, est à la communication politique. Un artiste en pleine possession de ses moyens.

NO Pablo Larrain

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2021. Comédie fantaisiste de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot. Classement: Général.

Au cours de la seconde moitié du Ve siècle, le roi Arthur rentre d'exil pour tenter de reprendre le contrôle du Royaume de Logres, dirigé par le tyrannique Lancelot-du-Lac. Il est aidé dans sa quête par une poignée de résistants et d’anciens fidèles.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3