Goto main content
3

Django déchaîné (Django Unchained)

É.-U. 2012. Western de Quentin Tarantino avec Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio. Un chasseur de primes et un esclave affranchi partent à la recherche de l'épouse de ce dernier, propriété d'un riche et cruel planteur. Réactivation jouissive des motifs du western spaghetti. Récit classique mené rondement. Effets de style spectaculaires mais plutôt systématiques. Direction photo soignée. Interprétation flamboyante. (sortie en salle: 25 December 2012)

13 ans + (violence)
3

Django déchaîné (Django Unchained)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2012. Western de Quentin Tarantino avec Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio.

Un chasseur de primes et un esclave affranchi partent à la recherche de l'épouse de ce dernier, propriété d'un riche et cruel planteur. Réactivation jouissive des motifs du western spaghetti. Récit classique mené rondement. Effets de style spectaculaires mais plutôt systématiques. Direction photo soignée. Interprétation flamboyante. (sortie en salle: 25 December 2012)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Afin de retrouver les trois hors-la-loi dont il suit la trace, le Dr King Schultz, un chasseur de primes d'origine allemande se faisant passer pour un dentiste, fait l'acquisition de Django, un esclave capable de les identifier. Impressionné par les capacités de cet homme à qui il a rendu sa liberté, Schultz lui propose de poursuivre leur association. Django accepte, à la condition que son bienfaiteur l'aide à retrouver son épouse, Broomhilda Von Shaft, qui a été vendue à Calvin Candie, un riche planteur. Schultz tient parole et accompagne Django jusqu'à la plantation de ce dernier. Mais les deux hommes, qui se présentent en tant qu'acheteurs de lutteurs noirs, éveillent immédiatement les soupçons de Stephen, un vieil esclave qui entretient une relation privilégiée avec le cruel Candie.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Abordant enfin de front le western spaghetti, genre autour duquel son cinéma tournait depuis vingt ans, Quentin Tarantino (PULP FICTION, KILL BILL) en réactive surtout trois des motifs principaux - l'ambiguïté morale, l'identité américaine forgée par l'avidité et l'ultra-violence - à travers un récit étonnamment classique et linéaire. Moins inventive qu'à son habitude, sa mise en scène donne libre cours à plusieurs systématismes de style, notamment l'utilisation du ralenti, tout en étant moins marquée par le sens du plaisir, si manifeste dans INGLOURIOUS BASTERDS. Bémols que les choix musicaux originaux et la direction photo extrêmement soignée font rapidement oublier, tout comme les interprétations complexe de Jamie Foxx, angoissante de Leonardo DiCaprio et flamboyante de Christoph Waltz. Par ailleurs, au nombre des nombreux clins d'oeil contenus dans le film, on compte un jouissif caméo de Franco Nero, premier interprète de Django pour Sergio Corbucci.

Texte : Helen Faradji

COMMENTAIRES

10 August 2019, 23:17:52

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Enfin premier véritable western de Tarantino. Il délaisse ici son style narratif éclaté pour un une histoire plus classique mais fort divertissante où le racisme, notamment est traité avec nuance et où les personnages sont développés avec une certaine complexité. La violence est traitée sur deux niveaux: celle plus grave faite aux noirs et celle plus gore qui relève presque de la BD et qui agit comme un exutoire libérateur chez le spectateur. La dernière partie s'étire un peu mais on s'ennuie jamais.

J'attribue à ce film la Cote 3


27 December 2018, 04:22:29

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Un des meilleurs films que j'ai jamais vu, c'est stylé et jouissif Tarantino réussit encore à m'épaté. Les scènes d'action sont bien exagérés et la musique est belle. Les performances excellentes mais celle de Di Caprio surpasse tout le monde

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Esp. 2019. Drame psychologique de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz. Classement: Général.

La présentation à la cinémathèque d'un de ses plus grands films incite un réalisateur à se réconcilier avec l'acteur principal, après 32 ans de brouille. Devenu accro à l'héroïne pour soigner diverses douleurs chroniques, le cinéaste est sujet à des rêveries où il revisite son enfance.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3