Aller au contenu principal
5

Voyez comme ils dansent

Fr. 2011. Drame psychologique de Claude Miller avec Marina Hands, James Thiérrée, Maya Sansa. Tandis qu'elle tourne un film sur le train transcanadien, une vidéaste française rencontre une docteure autochtone pour qui son défunt mari artiste l'avait quittée. Adaptation libre mais peu subtile du roman de Roy Parvin. Seconds rôles caricaturaux. Traitement factice. M. Hands et M. Sansa nuancées. (sortie en salle: 28 juin 2013)

Général
5

Voyez comme ils dansent (Voyez comme ils dansent)

Général Général

Fr. 2011. Drame psychologique de Claude Miller avec Marina Hands, James Thiérrée, Maya Sansa.

Tandis qu'elle tourne un film sur le train transcanadien, une vidéaste française rencontre une docteure autochtone pour qui son défunt mari artiste l'avait quittée. Adaptation libre mais peu subtile du roman de Roy Parvin. Seconds rôles caricaturaux. Traitement factice. M. Hands et M. Sansa nuancées. (sortie en salle: 28 juin 2013)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Claude Miller
Natalie Carter
D'après le roman de Roy Parvin
Photographie :
Musique :
Montage :
Invitée à témoigner à la télévision française de son vécu auprès de son ex-mari Vic, célèbre artiste de la scène mort il y a sept ans, Lise s'éclipse du studio à la dernière minute et saute dans un avion. Direction: le Canada, où la jeune vidéaste amorce la réalisation d'un film sur un train traversant l'immense pays d'Est en Ouest. Au cours du trajet, les souvenirs de sa vie commune avec Vic remontent à la surface. Lorsque le convoi est forcé de s'immobiliser pour une durée indéterminée, la jeune Française constate qu'elle se trouve à proximité du patelin où Vic a refait sa vie avec Alex, une femme médecin autochtone. Prenant prétexte de sa vilaine grippe, attrapée durant le voyage, elle l'appelle en réclamant son aide d'urgence. Sans grand enthousiasme, Alex la ramène chez elle. Au contact de sa rivale, à qui elle a révélé son identité, Lise découvre des facettes insoupçonnées de la personnalité de l'artiste disparu.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Sorti en France en 2011, cet avant-dernier film de Claude Miller n'ajoutera hélas rien à la gloire du regretté réalisateur de MORTELLE RANDONNÉE et THÉRÈSE DESQUEYROUX. Transposant au Canada l'action du roman "La Petite-Fille de Menno", de l'Américain Roy Parvin, Miller et sa coscénariste ont signé une adaptation libre mais artificielle de cette histoire de redécouverte de l'être aimé à partir du regard d'une rivale. D'abord séduisant, le montage associatif devient vite lourd, avec ses va-et-vient systématiques entre présent et passé. Du reste, ces flashback surlignent ce que les premières scènes évoquaient plus finement, à savoir l'état de dépression chronique de l'artiste clownesque hyperactif (un James Thierree égal à lui-même), frustré de l'approbation de son père, auteur respecté. En filmant au Québec ses scènes parisiennes, Miller ne fait rien pour dissiper l'impression de fausseté de cette coproduction franco-canadienne bancale, dans laquelle Anne-Marie Cadieux et Aubert Pallascio en sont réduits à jouer des cousins d'outre-mer caricaturaux. En revanche, Marina Hands et Maya Sansa confèrent les nuances nécessaires à leurs personnages de soeurs ennemies.

Texte : Louis-Paul Rioux

Revue de presse

Quand ça déraille...

(...) le film demeure froid, presque terne, en dépit des (...) magnifiques paysages canadiens présentés par Miller. (...) Quelques acteurs québécois ont participé au film, mais leur présence est minime à l'exception d'Aubert Pallascio (...), très bon dans son rôle du père.

Voyez comme ils dansent Claude Miller

Hasards et coïncidences

Alors que les personnages, antipathiques et sans âme, se perdent dans le décor, Miller livre une ennuyante série de cartes postales doublée d’une plate infopub d’une compagnie de chemins de fer canadienne. Une curiosité pour fans endurcis.

Voyez comme ils dansent Claude Miller

Little to Priase in Miller's Movie

There’s just so much that’s wrong here. The train pulls out of Montreal and nano-seconds later, Lise is shooting the snowy Rockies. And Miller happily celebrates all the most clichéd French postcard images of Canada: the Rockies, native Canadians, the great outdoors.

Voyez comme ils dansent Claude Miller

Road movie dans le Grand Nord

(...) ce road movie qui jongle avec les formes se perd dans les neiges du Grand Nord. Il lui manque une véritable structure dramatique, comme si le cinéaste avait craint d'entraver sa liberté stylistique par un scénario trop construit.

Voyez comme ils dansent Claude Miller

En mémoire d'un homme aimé

Un scénario cousu de fil blanc, des personnages auquel on a [du] mal à croire, une mise en scène qui recourt trop souvent aux facilités narratives du retour en arrière. La densité poétique de ce voyage en souffre, et la disposition du spectateur à en accepter le mouvement tout autant.

Voyez comme ils dansent Claude Miller

Miller explore les facettes de la personnalité

Construit sur d’incessants allers-retours temporels, (...) VOYEZ COMME ILS DANSENT offre à James Thierrée un rôle à sa mesure. Se glissant dans la peau d’un personnage qui lui est proche, le petit-fils de Charlie Chaplin (...) y exécute d’époustouflants numéros d’acrobatie.

Voyez comme ils dansent Claude Miller

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3