Aller au contenu principal
4

Une semaine avec Marilyn (My Week With Marilyn)

G.-B. 2011. Drame sentimental de Simon Curtis avec Eddie Redmayne, Michelle Williams, Kenneth Branagh. En 1956, au cours du tournage en Angleterre du film "The Prince and the Showgirl" de Laurence Olivier, Marilyn Monroe s'épanche auprès d'un jeune assistant qui a su comprendre sa détresse. Adaptation soignée de deux livres de Colin Clark. Récit anecdotique et chiche en révélations. Répliques caustiques. Reconstitution d'époque crédible. M. Williams éblouissante. (sortie en salle: 16 décembre 2011)

Général
4

Une semaine avec Marilyn (My Week With Marilyn)

Général Général

G.-B. 2011. Drame sentimental de Simon Curtis avec Eddie Redmayne, Michelle Williams, Kenneth Branagh.

En 1956, au cours du tournage en Angleterre du film "The Prince and the Showgirl" de Laurence Olivier, Marilyn Monroe s'épanche auprès d'un jeune assistant qui a su comprendre sa détresse. Adaptation soignée de deux livres de Colin Clark. Récit anecdotique et chiche en révélations. Répliques caustiques. Reconstitution d'époque crédible. M. Williams éblouissante. (sortie en salle: 16 décembre 2011)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Adrian Hodges
D'après le livre de Colin Clark
Photographie :
Musique :
Montage :
Angleterre, 1956. Laurence Olivier tourne la comédie "The Sleeping Prince", dans laquelle il partage la vedette avec Marilyn Monroe. Or, la star américaine, désireuse d'être prise au sérieux comme actrice, ne fait rien sans consulter sa "coach" de jeu Paula Strasberg, ce qui cause de nombreux retards sur le plateau. Quand l'époux de Marilyn, le dramaturge Arthur Miller, est rappelé à New York auprès de ses enfants issus d'un précédent mariage, l'état psychologique de la star insécure se détériore. Au point où elle réclame la présence auprès d'elle du troisième assistant du réalisateur, le jeune Colin Clark, dont elle a apprécié la sollicitude durant un de ses moments de désespoir. À la faveur d'une escapade à la campagne, celui-ci devient le confident de Marilyn, dont il apaise les nuits agitées causées par sa sévère dépendance aux médicaments. Bien que secrètement jaloux de son employé, Olivier apprécie son influence sur sa vedette, qui se surpasse devant la caméra. Colin sent pour sa part qu'il tombe amoureux de Marilyn.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La douée Michelle Williams (BLUE VALENTINE) compose une Marilyn attachante, glamour et bouleversante de fragilité dans ce premier film pour le cinéma du Britannique Simon Curtis ("David Copperfield", la série "Five Days"). Son jeu puissant, ainsi que la qualité de la reconstitution d'époque, constituent les points forts de cette adaptation plutôt anecdotique de deux livres de Colin Clark. Ainsi, MY WEEK WITH MARILYN semble historiquement fidèle dans sa façon de raconter la genèse de ce qui allait devenir THE PRINCE AND THE SHOWGIRL, un film aujourd'hui considéré comme mineur dans l'oeuvre de Laurence Olivier. L'évocation de ce tournage tumultueux, marqué par le conflit entre l'aristocratie théâtrale britannique et le "Method Acting" hollywoodien, procure au film ses répliques les plus caustiques. En revanche, le récit laissera sur sa faim le spectateur en quête de révélations significatives sur la star au destin tragique. Aux côtés de Williams, Eddie Redmayne (SAVAGE GRACE) apparaît bien pâlot, malgré son jeu enthousiaste. Kenneth Branagh s'en tire mieux dans le rôle du hautain Olivier, avec qui il partage une certaine ressemblance.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3