Goto main content
2

Faust

Rus. 2011. Drame fantastique de Alexandre Sokourov avec Johannes Zeiler, Anton Adasinskiy, Isolda Dychauk. Un médecin allemand endetté tombe sous la coupe d'un curieux prêteur qui, en échange de son âme, lui promet qu'il pourra posséder la blanchisseuse dont il s'est épris. Adaptation brillante d'une légende connue. Illustration d'une beauté sans pareil d'un univers déliquescent. Mise en scène virtuose. Interprétation fiévreuse de J. Zeiler. (sortie en salle: 21 septembre 2012)

13 ans +
2

Faust (Faust)

13 ans + 13 ans +

Rus. 2011. Drame fantastique de Alexandre Sokourov avec Johannes Zeiler, Anton Adasinskiy, Isolda Dychauk.

Un médecin allemand endetté tombe sous la coupe d'un curieux prêteur qui, en échange de son âme, lui promet qu'il pourra posséder la blanchisseuse dont il s'est épris. Adaptation brillante d'une légende connue. Illustration d'une beauté sans pareil d'un univers déliquescent. Mise en scène virtuose. Interprétation fiévreuse de J. Zeiler. (sortie en salle: 21 septembre 2012)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Alexandre Sokourov
Marina Koreneva
D'après le roman de Johann Wolfgang Goethe
D'après le livre de Yuri Arabov
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Poussé par une soif insatiable de connaissance, le docteur Faust se ruine en achetant des cadavres qu'il dissèque à la recherche du siège de l'âme. Lorsque son père, qui ne croit guère à ses lubies métaphysiques, refuse de lui avancer de l'argent, Faust rend visite à Mauricius, un curieux prêteur qui ébranle toutes ses certitudes. En vadrouille dans la ville, les deux hommes se rendent au lavoir public où Faust tombe sous le charme de Marguerite. Malgré le temps qui passe, le docteur reste obsédé par la blonde blanchisseuse. Sournois, Mauricius le convainc qu'il peut posséder la jeune fille. Le prix de la transaction? L'âme de Faust. Ce dernier accepte et signe le contrat avec son sang. Alors qu'il poursuit Marguerite de ses avances, Faust sent que la folie le guette.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dernier volet d'une tétralogie consacrée aux effets corrupteurs du pouvoir - après MOLOCH, TAURUS et LE SOLEIL -, cette adaptation brillante de l'auguste légende, récipiendaire du Lion d'Or à Venise, s'inspire à la fois de Goethe et de Thomas Mann. Chez Alexandre Sokourov, le monde de Faust grouille d'une vie putride de laquelle le cinéaste extrait une poésie noire, délétère. D'où le recours à une illustration d'une beauté sans pareil, inspirée autant par Matthias Grünewald que par Caspar David Friedrich, pour dépeindre cet univers déliquescent, condamné. Abonné aux paris de mise en scène audacieux, Sokourov favorise les plans longs et fluides, orchestrant en virtuose mouvement d'appareil et déplacements d'acteurs. D'une intensité fiévreuse, l'interprétation de Johannes Zeiler domine, quoique celle d'Anton Adasinsky, un Méphistophélès «lynchien», n'est pas en reste.

Texte : François Lévesque

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3