Goto main content
4

Décharge

Can. 2011. Drame de moeurs de Benoît Pilon avec David Boutin, Sophie Desmarais, Isabel Richer. Un ex-délinquant, devenu entrepreneur en gestion de déchets à Montréal, est confronté à ses démons en voulant sauver une adolescente toxicomane qui fait le trottoir pour un gang de rue. Portrait social dur et réaliste. Bonne tension dramatique, malgré quelques éléments convenus dans le récit. Réalisation précise, évocatrice. Interprètes convaincus. (sortie en salle: 21 October 2011)

13 ans +
4

Décharge (Décharge)

13 ans + 13 ans +

Can. 2011. Drame de moeurs de Benoît Pilon avec David Boutin, Sophie Desmarais, Isabel Richer.

Un ex-délinquant, devenu entrepreneur en gestion de déchets à Montréal, est confronté à ses démons en voulant sauver une adolescente toxicomane qui fait le trottoir pour un gang de rue. Portrait social dur et réaliste. Bonne tension dramatique, malgré quelques éléments convenus dans le récit. Réalisation précise, évocatrice. Interprètes convaincus. (sortie en salle: 21 October 2011)

Grâce à son épouse Madeleine, une travailleuse sociale qui l'avait sauvé de la rue alors qu'il avait dix-sept ans, Pierre Dalpé est devenu un prospère entrepreneur en gestion de déchets dans la région de Montréal. Son bonheur tranquille avec sa femme et leurs enfants bascule le jour où il croise le chemin d'Ève, une adolescente toxicomane qui fait le trottoir pour un gang de rue. Revoyant en elle sa soeur morte d'une overdose, Pierre se donne pour mission de sortir la jeune prostituée de ce milieu interlope malsain avant qu'elle y laisse sa peau. Mais ce faisant, le vidangeur se retrouve confronté à ses anciens démons, au désespoir de Madeleine, qui le voit s'éloigner d'elle de jour en jour.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Portrait social dur et réaliste signé Benoît Pilon (CE QU'IL FAUT POUR VIVRE), DÉCHARGE possède une bonne intensité dramatique, malgré quelques éléments convenus dans le récit. Lequel rappelle sous plusieurs aspects celui de MA FILLE, MON ANGE d'Alexis Durand-Brault, écrit par le coscénariste Pierre Szalowski. En faisant du protagoniste un vidangeur, les auteurs en profitent pour illustrer sur le mode de la métaphore l'état de déliquescence de la société de surconsommation, et de certains individus vulnérables, naïfs, tombés sous la coupe de bandes criminelles sans scrupules qui les considèrent comme des objets échangeables et jetables. Bien servis par une mise en scène précise, évocatrice, les interprètes font tous montre de conviction, en particulier la jeune Sophie Desmarais, découverte dans CURLING de Denis Côté.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon, Josh Hartnett, Stephen McHattie. Classement: 13 ans +.

En 1989, un journaliste d'enquête du Globe and Mail s'efforce de prouver qu'un jeune toxicomane québécois, détenu en Thaïlande pour trafic de drogue, a été piégé par des agents de la GRC, qui l'avaient pris à tort pour un joueur majeur dans la filière asiatique.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3