Go to main content
3

Le Poème (Shi)

Cor.S. 2010. Drame de Lee Chang-dong avec Yun Jeong-hie, Ahn Nae-sang, Kim Hira. Alors qu'elle amorce des cours de poésie, une vieille dame apprend avec horreur l'implication de son petit-fils dans le suicide d'une camarade de classe. Oeuvre émouvante et forte sur l'art de regarder. Récit nuancé, d'une belle complexité psychologique. Traitement impressionniste et contemplatif. Émouvante Yun Jeong-hie. (sortie en salle: 12 août 2011) (Sortie DVD: 12 août 2011)

Général
3

Le Poème (Shi)

Général Général

Cor.S. 2010. Drame de Lee Chang-dong avec Yun Jeong-hie, Ahn Nae-sang, Kim Hira.

Alors qu'elle amorce des cours de poésie, une vieille dame apprend avec horreur l'implication de son petit-fils dans le suicide d'une camarade de classe. Oeuvre émouvante et forte sur l'art de regarder. Récit nuancé, d'une belle complexité psychologique. Traitement impressionniste et contemplatif. Émouvante Yun Jeong-hie. (sortie en salle: 12 août 2011)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Métropole Films Distribution
Récompenses
Interpellée par une publicité annonçant la tenue d'une classe de poésie au centre culturel de sa ville, Mija s'inscrit. La distraction est bienvenue pour cette veuve de soixante-cinq ans, qui travaille comme aide-ménagère chez un vieillard paralysé, et qui élève seule son petit-fils adolescent Wook en l'absence de sa fille partie travailler à Séoul. À une rencontre de parents où elle a été conviée, Mija est stupéfaite d'apprendre que Wook et cinq de ses amis ont violé à répétition une camarade de classe qui, par désespoir, s'est suicidée. Cherchant à étouffer l'affaire, les pères des adolescents concernés se mettent d'accord pour dédommager la mère de la défunte. Mais Mija, incapable d'amasser la somme requise, risque de faire échouer la transaction. En quête d'argent, ainsi que de l'inspiration qui lui permettra de rédiger son premier poème, Mija se rend, sur ordre de son médecin, dans un hôpital de Séoul, où le verdict tombe: elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette oeuvre émouvante et forte sur l'art de regarder est portée par la composition de Yun Jeong-hie. Celle-ci fascine dans la peau d'une veuve au soir de sa vie qui, voyant sa mémoire lui échapper, s'accroche à la beauté, ainsi qu'à son sens moral, qui l'amène à s'identifier à la jeune victime de son petit-fils. À ce titre, elle pourrait être la soeur de l'héroïne de la nouvelle de Raymond Carver récemment portée à l'écran par Ray Lawrence (JINDABYNE). Lee Chang-Dong (OASIS) privilégie un traitement impressionniste et contemplatif, se permettant ici et là quelques échappées quasi-documentaires (montrant les élèves d'un cours de poésie se confiant à la classe) qui renforcent le questionnement muet mais central du film selon lequel les individus sont le produit de leur expérience. Le récit nuancé, qui prend son temps (parfois trop), coule avec la grâce d'un fleuve ou d'un poème vers un dénouement inattendu où la justice l'emporte sur la mesquinerie ou les accommodements hypocrites.

Texte : Martin Bilodeau

Revue de presse

La Poésie de Lee Chang-dong

Très risqué de faire un film sur la poésie sans faire un film lourdement poétique. Mais le réalisateur Lee Chang-dong évite ce piège. Si la forme est sobre, le fond est tout de même un peu appuyé; un peu moins de poèmes déclamés, on s'en serait mieux porté (...), et pourtant, le film a décroché le prix du scénario à Cannes.

Poème, Le Lee Chang-dong

La Dignité de la vieille dame, envers et contre tous

Ce qui peut se perdre (...) en liberté visible se gagne en douce implacabilité. Car les récits de Lee Chang-dong sont souvent des fables non dénuées de cruauté, traitant d'une forme insidieuse de barbarie contemporaine et banale. (...) Mija [est] formidablement interprétée par Yun Jung-hee.

Poème, Le Lee Chang-dong

Bouleversant

Prix du scénario (...) à Cannes, POETRY (...) est un film aussi léger que puissant. Il effleure, il cogne. Mais ce qui laisse KO au final, c'est cette façon de marier le drame et la douceur. Comme les plus grands poèmes, ce film nous laisse à jamais l'empreinte de sa bouleversante délicatesse.

Poème, Le Lee Chang-dong

Regard sur le monde d'une grand-mère qui s'efface

Images harmonieuses, mise en scène sobre, sans recherche d'effets, interprétation éblouissante de (...) Yun Junghee (...). Par son humilité, son amplitude et sa puissance, POETRY questionne cette faille grandissante entre les valeurs essentielles «invisibles à l'oeil nu» (...) et ces sociétés contemporaines dans lesquelles rien de ce qui n'est pas traduisible de manière «concrète, économique» n'a d'importance.

Poème, Le Lee Chang-dong

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2011. Drame psychologique de Céline Sciamma avec Zoé Héran, Malonn Lévana, Jeanne Disson. Classement: Général.

Emménageant avec sa famille dans une ville en banlieue de Paris, une fille de dix ans aux allures androgynes se fait passer pour un garçon auprès des enfants du coin. Accidentellement mise au courant, sa petite soeur la couvre, à condition d'intégrer sa bande de nouveaux amis.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3