Goto main content
3

Lebanon

Isr. 2009. Drame de guerre de Samuel Maoz avec Yoav Donat, Itay Tiran, Oshri Cohen. Au Liban en 1982, un canonnier israélien observe les ravages de la guerre par la lorgnette de son viseur alors qu'au sein de son char d'assaut, la tension monte. Huis-clos admirablement orchestré. Scénario sans faille reposant sur la psychologie des personnages. Tension croissante. Mise en scène brillante. Interprètes d'un naturel confondant. (sortie en salle: 20 août 2010)

13 ans + (violence)
3

Lebanon (Lebanon)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

Isr. 2009. Drame de guerre de Samuel Maoz avec Yoav Donat, Itay Tiran, Oshri Cohen.

Au Liban en 1982, un canonnier israélien observe les ravages de la guerre par la lorgnette de son viseur alors qu'au sein de son char d'assaut, la tension monte. Huis-clos admirablement orchestré. Scénario sans faille reposant sur la psychologie des personnages. Tension croissante. Mise en scène brillante. Interprètes d'un naturel confondant. (sortie en salle: 20 août 2010)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Distributeur :
Récompenses
Liban, 6 juin 1982. À trois heures du matin, le soldat israélien Shmulik rejoint l'équipage du char d'assaut où il officiera à titre de canonnier. Le commandant Assi a à peine eu le temps de le présenter à Hertzel, le manoeuvre et à Yigal, le conducteur, que déjà, le capitaine Jamil leur confie leur mission: bloquer la route où ils se trouvent durant quelques heures avant d'aller compléter le nettoyage d'une ville bombardée plus tôt dans la journée. Peu après, lorsqu'une voiture refuse de s'arrêter, Shmulik pris de panique renonce à tirer. Incapable d'asseoir son autorité, Assi subit les rebuffades de Hertzel. Si bien que Jamil est contraint de revenir lui-même remettre l'équipage du tank à sa place. Quand, plus tard, le blindé amoché se retrouve piégé en zone hostile, la tension entre les hommes monte encore d'un cran.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce huis-clos admirablement orchestré, récipiendaire du Lion d'Or à Venise en 2009, rappelle à plusieurs égards DAS BOOT, de Wolfgang Petersen. LEBANON s'appuie sur une intrigue épurée reposant essentiellement sur la psychologie des personnages. Le scénario fait croître subtilement la tension, les conflits de personnalité qui se dessinent ou la paranoïa latente qui n'attend qu'une occasion pour se manifester servant de détonateurs dramatiques. Hormis le premier et le dernier plans, l'entièreté du film se déroule dans le char d'assaut: un parti pris audacieux que le nouveau venu Samuel Maoz relève haut la main au moyen d'une mise en scène brillante ponctuée de touches symboliques discrètes. À l'inverse des films de guerre au montage frénétique et haché, Maoz privilégie des plans relativement longs, volontiers serrés, assemblés de façon fluide. Le viseur du canon permet en outre de saisissantes vues sur l'extérieur dont le spectateur n'obtient qu'une vision partielle. Inconnus pour la plupart, les interprètes offrent un jeu d'un naturel confondant.

Texte : François Lévesque

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Comédie de Sophie Letourneur avec Jonathan Cohen, Marina Foïs, Jacqueline Kakou. Classement: 13 ans +.

Une pianiste de concert tombe involontairement enceinte par la faute de son mari et agent qui, à 40 ans, s'est découvert un soudain désir de paternité. Arborant un ventre anormalement gros, l'artiste dépassée voit son conjoint vivre sa grossesse par procuration.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3