Goto main content
4

Le Premier Jour du reste de ta vie

Fr. 2008. Comédie dramatique de Rémi Bezançon avec Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Marc-André Grondin. La vie des membres d'une famille de classe moyenne, en cinq moments importants répartis entre 1988 et 2000. Portrait de famille attachant, un peu hésitant toutefois. Scénario forçant parfois le trait. Réalisation vivante. Belle distribution. (sortie en salle: 31 octobre 2008)

Général
4

Le Premier Jour du reste de ta vie (Le Premier Jour du reste de ta vie)

Général Général

Fr. 2008. Comédie dramatique de Rémi Bezançon avec Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Marc-André Grondin.

La vie des membres d'une famille de classe moyenne, en cinq moments importants répartis entre 1988 et 2000. Portrait de famille attachant, un peu hésitant toutefois. Scénario forçant parfois le trait. Réalisation vivante. Belle distribution. (sortie en salle: 31 octobre 2008)

Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Cinq instantanés de la vie d'une famille, depuis 1988, année du départ de la maison d'Albert, le fils aîné, jusqu'au décès en 2000 de Robert, le père chauffeur de taxi. Entre ces deux dates: le combat de Marie-Jeanne, mère au foyer, pour redonner un sens à sa vie et apprivoiser Fleur, sa benjamine taciturne, hostile à toute forme d'autorité; les efforts de Robert pour garder contact avec son aîné industrieux, devenu chirurgien esthétique, et aider son cadet Raphaël, glandeur et poète, à voler de ses propres ailes. Avec maladresse parfois, Robert voudrait donner à ses enfants, en quête existentielle perpétuelle, l'amour et la reconnaissance que son propre père, intellectuel mesquin, lui a refusé toute sa vie.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Rémi Bezançon (MA VIE EN L'AIR) fait le portrait attachant d'une famille aux prises avec les soubresauts de la vie dans cette comédie dramatique qui, à plus d'un égard, rappelle le C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée. Au-delà de la présence de Marc-André Grondin, excellent en «Tanguy» sans ambition, et de l'emploi judicieux de chansons d'époque, les deux films ont en commun un thème porteur et universel: la relation père-fils et, encore plus précisément, la soif de reconnaissance des hommes par leurs géniteurs. Le scénario de Bezançon la décline sur trois générations de mâles fragiles et butés (grand-père, père et fils), divisés par les rancoeurs et les malentendus. Si la sincérité et la franchise de l'auteur ne sont pas en cause, on peut néanmoins reprocher à son film quelques situations schématiques et le traitement plutôt superficiel réservé aux personnages féminins. La relation tendue entre la mère et la fille, défendues par les très compétentes Zabou Breitman et Déborah François, provoque quelques coups de sonde dans le récit, mais semble secondaire dans l'oeil du cinéaste. À cause de cela peut-être, la latitude dont dispose Jacques Gamblin lui permet de donner la pleine mesure de son talent.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Rus. 2019. Drame de Kantemir Balagov avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov. Classement: Général.

Leningrad, 1945. Remarquable par sa très grande taille, Iya soigne les combattants blessés dans un hôpital, tout en s'occupant avec amour d'un petit garçon. Ses retrouvailles avec son amie Masha, revenue du front, font remonter à la surface leurs traumatismes de guerre.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3