Goto main content
5

Le Grand Départ

Can. 2008. Comédie sentimentale de Claude Meunier avec Marc Messier, Guylaine Tremblay, Hélène Bourgeois-Leclerc. Un médecin quinquagénaire sème la colère autour de lui lorsqu'il prend la décision de quitter son épouse pour aller vivre avec sa maîtresse, de vingt-cinq ans sa cadette. Scénario manquant de souffle, d'idées neuves et de gags mordants. Réalisation platement télévisuelle. Interprétation inégale. (sortie en salle: 19 décembre 2008)

Général
5

Le Grand Départ (Le Grand Départ)

Général Général

Can. 2008. Comédie sentimentale de Claude Meunier avec Marc Messier, Guylaine Tremblay, Hélène Bourgeois-Leclerc.

Un médecin quinquagénaire sème la colère autour de lui lorsqu'il prend la décision de quitter son épouse pour aller vivre avec sa maîtresse, de vingt-cinq ans sa cadette. Scénario manquant de souffle, d'idées neuves et de gags mordants. Réalisation platement télévisuelle. Interprétation inégale. (sortie en salle: 19 décembre 2008)

Déchiré entre son épouse Céline, avec qui il mène une existence monotone, et sa maîtresse Nathalie, artiste-peintre de vingt-cinq ans sa cadette, Jean-Paul, médecin omnipraticien, finit par choisir cette dernière. À la grande surprise de Céline, furieuse et désemparée, de leurs deux enfants-rois rendus à l'âge adulte, ainsi que de leur couple d'amis et voisins, dont cette rupture ébranle le confort et les habitudes. Qu'à cela ne tienne. Heureux, insouciant, rajeuni, Jean-Paul, qui vient d'acquérir un nouveau condo, file le parfait bonheur auprès de Nathalie. Du moins pour un temps. Le débarquement dans leur nid d'amour de sa fille Myriam, à couteaux tirés avec maman, ajouté au chantage de cette dernière et au comportement étrange de leur fils Guylain, secrètement épris de Nathalie, auront tôt fait d'ébranler le «jeune» couple.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Claude Meunier étant un dramaturge reconnu («Les Voisins») et un créateur télévisuel au talent incontestable («La P'tite Vie»), on s'étonne que LE GRAND DÉPART, son premier long métrage, porte aussi peu, ou si mal, sa marque. Partant d'une prémisse conventionnelle (un homme quitte sa femme pour une plus jeune), l'apprenti-cinéaste faillit à son mandat: lui donner du souffle et la rendre singulière. Par des personnages authentiques et crédibles. Ils sont au contraire artificiels et stupides. Par des situations originales. À l'exception d'un tête-à-tête vrai et intense entre les deux époux séparés, elles manquent à l'appel. Par des gags mordants. Ils n'ont, hélas, pas de dents. À croire que le medium du cinéma a ravalé tout ce qui fait la signature de Meunier, grossissant du coup tous les défauts de son film. À commencer par la mise en scène, platement télévisuelle. Et la direction d'acteurs, inégale. Marc Messier n'est pas du tout crédible en omnipraticien et Guylaine Tremblay en fait des tonnes en épouse tombée de son piédestal. Paradoxalement, le cinéaste extrait plus de vérité des très caricaturaux Rémy Girard et Diane Lavallée, déstabilisés dans leur p'tite vie par le divorce de leurs voisins.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon, Josh Hartnett, Stephen McHattie. Classement: 13 ans +.

En 1989, un journaliste d'enquête du Globe and Mail s'efforce de prouver qu'un jeune toxicomane québécois, détenu en Thaïlande pour trafic de drogue, a été piégé par des agents de la GRC, qui l'avaient pris à tort pour un joueur majeur dans la filière asiatique.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3