Goto main content
3

Adagio pour un gars de bicycle

Can. 2008. Documentaire de Pascale Ferland . Quarante-cinq ans et un grave accident de moto plus tard, René Bail entreprend de compléter son film-phare, "Les Désoeuvrés". Portrait fascinant d'un cinéaste méconnu. Approche sensible sans être complaisante. Réalisation et montage inspirés. Confidences touchantes de R. Bail. (sortie en salle: 29 février 2008)

Général
3

Adagio pour un gars de bicycle (Adagio pour un gars de bicycle)

Général Général

Can. 2008. Documentaire de Pascale Ferland .

Quarante-cinq ans et un grave accident de moto plus tard, René Bail entreprend de compléter son film-phare, "Les Désoeuvrés". Portrait fascinant d'un cinéaste méconnu. Approche sensible sans être complaisante. Réalisation et montage inspirés. Confidences touchantes de R. Bail. (sortie en salle: 29 février 2008)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
À la fin des années 1950, la majorité des cinéastes québécois travaillent au sein de l'Office National du Film. Mais pas René Bail, un des rares créateurs à produire ses films de façon indépendante. Son oeuvre-phare, LES DÉSOEUVRÉS (1959), incorporait plusieurs éléments du cinéma direct, qui venait d'éclore un an plus tôt avec «Les Raquetteurs». Bien que son film avant-gardiste ait impressionné et influencé Claude Jutra et ses confrères de l'ONF, Bail le considérait inachevé et limita sa diffusion. Handicapé et défiguré à la suite d'un grave accident de moto survenu en 1972, le cinéaste a peu après sombré dans l'oubli. Mais quelques années avant sa mort, en octobre 2007, il a miraculeusement pu compléter LES DÉSOEUVRÉS, tournant de nouvelles séquences et refaisant entièrement le montage.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Pascale Ferland (L'IMMORTALITÉ EN FIN DE COMPTE, L'ARBRE AUX BRANCHES COUPÉES) dresse dans ADAGIO POUR UN GARS DE BICYCLE le portrait fascinant d'une figure marquante quoique méconnue du cinéma québécois, qui fut à la fois réalisateur et acteur. Suivant René Bail pendant les cinq dernières années de sa vie, alors qu'il finalisait LES DÉSOEUVRÉS, Ferland capte ce moment historique et inusité qu'est la complétion d'une oeuvre, 45 ans après sa mise en chantier. Une oeuvre que Ferland replace dans son contexte, retraçant chemin faisant le parcours du cinéaste au moyen du témoignage de ce dernier et des images d'archives habilement incorporées. Inspirés, la réalisation et le montage se veulent à l'image de l'univers cinématographique de Bail, tandis que l'approche, sensible sans être complaisante, met en valeur l'humanité et la complexité du personnage.

Texte : Kevin Laforest

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon, Josh Hartnett, Stephen McHattie. Classement: 13 ans +.

En 1989, un journaliste d'enquête du Globe and Mail s'efforce de prouver qu'un jeune toxicomane québécois, détenu en Thaïlande pour trafic de drogue, a été piégé par des agents de la GRC, qui l'avaient pris à tort pour un joueur majeur dans la filière asiatique.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3