Go to main content
5

Rod le dangereux (Hot Rod)

É.-U. 2007. Comédie de Akiva Schaffer avec Andy Samberg, Ian McShane, Isla Fisher. Pour gagner l'estime de son beau-père, un jeune hurluberlu forme le projet d'effectuer une cascade spectaculaire. Récit décousu prétexte à une série de gags foireux. Réalisation approximative. Cabotinage incessant d'A. Samberg.

Général
5

Rod le dangereux (Hot Rod)

Général Général

É.-U. 2007. Comédie de Akiva Schaffer avec Andy Samberg, Ian McShane, Isla Fisher.

Pour gagner l'estime de son beau-père, un jeune hurluberlu forme le projet d'effectuer une cascade spectaculaire. Récit décousu prétexte à une série de gags foireux. Réalisation approximative. Cabotinage incessant d'A. Samberg.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Objet des sarcasmes de Frank, son beau-père, Rod Kimble, un cascadeur maladroit, est prêt à tout pour gagner son estime. Même à relever un impossible pari consistant à effectuer un saut en motocyclette au dessus de quinze autobus garés côte à côte. En plus de lui apporter la reconnaissance dont il rêve, l'exploit, s'il est réussi, lui permettra de payer les coûts de la chirurgie cardiaque dont Frank a un urgent besoin. Après quoi Rod et lui pourront à nouveau s'affronter sur le terrain de la compétition. Parallèlement, le jeune hurluberlu dispute à un yuppie l'affection d'une amie d'enfance.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le collectif The Lonely Island, composé du réalisateur Akiva Schaffer et des acteurs Andy Samberg et Jorma Taccone, a obtenu un énorme succès grâce à ses sketches diffusés à l'émission satirique «Saturday Night Live» et sur des sites web tels YouTube. Son passage au grand écran s'avère moins heureux toutefois, l'humour potache qu'il privilégie s'accordant mal à un projet narratif qui dépasse la simple vignette. Résultat: un récit décousu et répétitif, prétexte à une série de gags souvent foireux. Par ailleurs, le scénario foisonne d'emprunts éhontés à ANCHORMAN, JACKASS, NAPOLEON DYNAMITE, FREDDY GOT FINGERED et autres «South Park», de sorte que l'originalité et l'effet de surprise ne sont pas au rendez-vous. La réalisation complaisante de Schaffer manufacture les effets comiques voulus, mais donne pour le reste dans l'approximation. Le problème est surtout criant du côté de la direction d'acteurs, très relâchée. Ainsi, chacun fait son petit numéro en circuit fermé, Samberg étant particulièrement cabotin.

Texte : Kevin Laforest

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3