Goto main content
4

Le Journal d'une nanny (The Nanny Diaries)

É.-U. 2007. Comédie dramatique de Shari Springer Berman, Robert Pulcini avec Scarlett Johansson, Laura Linney, Nicholas Art. Par dépit, une ex-étudiante en finances accepte un poste de nanny dans une famille riche et dysfonctionnelle de Manhattan. Adaptation truculente du best-seller d'Emma McLaughlin et Nicola Kraus. Partis pris narratif audacieux présentant ici et là quelques faiblesses. Excellentes observations des atavismes de la haute société. Réalisation adroite et inventive. Excellents inter (sortie en salle: 24 août 2007)

Général
4

Le Journal d'une nanny (The Nanny Diaries)

Général Général

É.-U. 2007. Comédie dramatique de Shari Springer Berman, Robert Pulcini avec Scarlett Johansson, Laura Linney, Nicholas Art.

Par dépit, une ex-étudiante en finances accepte un poste de nanny dans une famille riche et dysfonctionnelle de Manhattan. Adaptation truculente du best-seller d'Emma McLaughlin et Nicola Kraus. Partis pris narratif audacieux présentant ici et là quelques faiblesses. Excellentes observations des atavismes de la haute société. Réalisation adroite et inventive. Excellents inter (sortie en salle: 24 août 2007)

Alors qu'elle remet en question ses projets de carrière dans le monde de la finance, Annie Braddock, 21 ans, se voit offrir un poste inattendu: celui de nanny pour un gamin de cinq ans, rejeton d'un couple très fortuné du Upper East Side de Manhattan. Bientôt, les frustrations de madame X, épouse oisive d'un homme d'affaires absent et caractériel, rejaillissent sur Annie, déjà soumise à un code de conduite sévère qui lui interdit notamment de fréquenter des garçons. Malgré que s'additionnent les exigences irrationnelles et demandes inhabituelles, Annie s'attache à son protégé, et réciproquement. Au point d'ailleurs où la jeune femme, témoin involontaire de l'effritement du couple de madame X, se refuse à quitter son emploi afin de ménager le petit.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Derrière la façade générique de cette adaptation du best-seller d'Emma McLaughlin et Nicola Kraus se cache l'imaginaire débridé du duo formé de Shari Springer Berman et Robert Pulcini, couple à la ville dont le premier long métrage, AMERICAN SPLENDOR, a fait date. Une voix off distanciée, un humour corrosif, des vapeurs subites d'émotions retenues et une imagerie originale inspirée des tableaux en trois dimensions du Musée d'histoire naturelle de New York, portent et élèvent ce récit évoquant tour à tour MARY POPPINS et THE DEVIL WEARS PRADA. Résultat: un précis d'anthropologie ludique, précis et souvent comique sur les atavismes de la haute société, et surtout, sur l'innocence et la fragilité du coeur des enfants. Bien que les leviers du scénario soient parfois trop apparents, et que certains personnages secondaires paraissent purement fonctionnels, on retient l'adresse et l'invention de la mise en scène, ainsi que la force du triangle affectif formé par Scarlett Johansson, le petit Nicholas Art et la grande Laura Linney, figure tragique du film.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Alain Raoust avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer. Classement: Général.

Une ébéniste décroche un emploi d'été à la déchetterie du village de province où elle avait séjourné dix ans plus tôt. Sous un soleil de plomb, sa quiétude est troublée par l'irruption d'une participante de téléréalité égarée et du frère de son ancien amoureux.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3