Go to main content
Default image
5

Le Cèdre penché

Qué. 2007. Drame poétique de Rafaël Ouellet avec Viviane Audet, Marie Neige Chatelain. Les difficiles retrouvailles des deux filles d'une chanteuse country récemment décédée. Scénario bancal aux thèmes riches mais mal exploités. Réalisation modeste copiant maladroitement l'esthétique du cinéma direct. Musique planante. Jeu sobre des interprètes. (sortie en salle: 13 juin 2008)

Non disponible
5

Le Cèdre penché (Le Cèdre penché)

Non disponible Non disponible

Qué. 2007. Drame poétique de Rafaël Ouellet avec Viviane Audet, Marie Neige Chatelain.

Les difficiles retrouvailles des deux filles d'une chanteuse country récemment décédée. Scénario bancal aux thèmes riches mais mal exploités. Réalisation modeste copiant maladroitement l'esthétique du cinéma direct. Musique planante. Jeu sobre des interprètes. (sortie en salle: 13 juin 2008)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Cinéma Parallèle
Producteurs :
Revenues dans leur village pour assister aux funérailles de leur mère chanteuse country, Brigitte et Candide Provencher s'installent temporairement dans la maison familiale et amorcent le processus de deuil dans un silence hostile. Incapables de communiquer, les deux femmes s'abandonnent à la solitude et à l'errance, jusqu'à ce qu'elles rétablissent le contact par le biais de la musique de la défunte.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À l'instar de Denis Côté, avec qui il a collaboré entre autres à titre de directeur photo sur NOS VIES PRIVÉES, Rafaël Ouellet signe une première oeuvre de fiction sans concession, à compte d'auteur. Hélas, LE CÈDRE PENCHÉ n'est guère plus passionnant qu'un «home movie». Certes, on peut porter au compte du budget de misère la qualité médiocre des images. Cependant, on s'étonne du peu de soin apporté à l'écriture. L'incommunicabilité et le deuil sont pourtant des thèmes porteurs et universels. Visiblement, ils intéressent moins le cinéaste que l'esthétique du cinéma direct, qu'il tente de reproduire sans toutefois en percer l'âme. Au-delà de la sobriété de l'interprétation, saluons la qualité de la musique planante et poétique de Gilles-Vincent Martel et Viviane Audet.

Texte : Luc Laporte-Rainville

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3