Go to main content
4

La Môme

G.-B. 2007. Drame biographique de Olivier Dahan avec Marion Cotillard, Sylvie Testud, Pascal Greggory. La vie et la carrière tumultueuses de la chanteuse française Édith Piaf, morte en 1963 à l'âge de 47 ans. Survol passionné d'une existence tragique. Scénario habilement fragmenté, marqué par de nombreux allers-retours dans le temps. Personnages secondaires sommairement dessinés. Reconstitution d'époque soignée. Réalisation fougueuse. M. Cotillard émouvante. (sortie en salle: 16 mars 2007)

Général
4

La Môme (La Môme)

Général Général

G.-B. 2007. Drame biographique de Olivier Dahan avec Marion Cotillard, Sylvie Testud, Pascal Greggory.

La vie et la carrière tumultueuses de la chanteuse française Édith Piaf, morte en 1963 à l'âge de 47 ans. Survol passionné d'une existence tragique. Scénario habilement fragmenté, marqué par de nombreux allers-retours dans le temps. Personnages secondaires sommairement dessinés. Reconstitution d'époque soignée. Réalisation fougueuse. M. Cotillard émouvante. (sortie en salle: 16 mars 2007)

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Distributeur :
TVA-Films
Récompenses
Née dans la misère de Belleville, ballottée entre une mère prostituée et un père saltimbanque, Édith Giovanna Gassion est, à 20 ans, arrachée aux rues sales de Montmartre par Louis Leplée, propriétaire d'un cabaret fasciné par son talent extraordinaire de chanteuse. À peine révélée au tout-Paris, la Môme Piaf, ainsi que la baptise Leplée, devient une paria lorsque ce dernier meurt dans des circonstances nébuleuses. Peu de temps après, Raymond Asso, un imprésario redoutable, prend Édith sous son aile et fait d'elle une légende. Entre New York, qu'elle a conquis en 1947, et Grasse, où elle a fini ses jours en 1963, la chanteuse de «Padam Padam» et «Milord» a tout vécu. Mais elle n'a jamais réussi à calmer son appétit de vivre, ni à guérir des blessures d'enfance qu'elle a, faute de mieux, anesthésiées dans la drogue et l'alcool.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Avec cette oeuvre belle et touchante, Olivier Dahan (LES RIVIÈRES POURPRES 2) retrace le parcours singulier d'une légende de la chanson, sans jamais tomber dans l'hagiographie. D'une construction habile, le récit fragmenté va et vient d'une période à l'autre, au mépris de la chronologie, tout entier au service du volcan d'émotion qu'était Édith Piaf. Ce parti pris narratif empêche toutefois les personnages secondaires de s'épanouir et laisse passer quelques clichés. Qu'à cela ne tienne, les belles images jaunies d'époques bien reconstituées, la musique qui cimente avec discrétion le répertoire de Piaf, le montage fluide aux fondus gracieux, nous happent et nous emportent dans leur mouvement. À tel point que les omissions biographiques et la circulation incessante des personnages nous forcent, comme dans un tourbillon, à aligner notre regard sur l'unique point fixe du décor: Marion Cotillard. Vibrante, crédible, méconnaissable sous son maquillage, l'actrice est si forte qu'on ne voit plus qu'elle. Et quel spectacle!

Texte : Martin Bilodeau

Revue de presse

Piaf chanterait du rock

Reconnu pour sa touche plastique, le réalisateur des RIVIÈRES POURPRES 2 signe une oeuvre très forte sur le plan visuel. La caméra se déplace parfois avec une fièvre reflétant le caractère de la Diva. Les lieux recréés sont dotés d'une âme (...) propre. La palette chromatique déployée éblouit les mirettes.

Môme, La Olivier Dahan

Une Bonne Surprise

Pour éviter le piège d'une narration linéaire (...) fastidieuse, le réalisateur a renoncé (...) à mettre en scène toutes les célébrités ayant gravité autour de la chanteuse et il a choisi d'entrelacer trois époques de son existence, donnant par là-même dynamisme et renouvellement constant d'intérêt à son film.

Môme, La Olivier Dahan

Édith rééditée

La biographie de Dahan, au-delà de la performance de Cotillard, demeure une oeuvre parfois trop conventionnelle dans sa mise en scène. Trop d'incessants allers-retours dans le temps, et pas assez de magie, cette magie propre à élever une oeuvre au rang de film mythique.

Môme, La Olivier Dahan

A Star is Reborn: the Extraordinary Piaf

Dahan's impressionistic time-travelling approach can be maddening but there is no questioning the emotional impact of the result. (...) The film features some fine actors in supporting roles, notably Sylvie Testud as Piaf's longtime pal Mômone.

Môme, La Olivier Dahan

Propos de...

"J'ai effectué un travail assez technique, nécessaire puisque je ne connaissais rien de sa vie. (...) Il m'a donc fallu faire ce travail de connaissance, d'enquête presque. (...) J'ai fait ensuite un travail (...) plus abstrait, (...) qui consiste à faire de la place à l'intérieur de soi pour y accueillir quelqu'un d'autre, mais sans disparaître complètement."

Môme, La Olivier Dahan

Pathos et performance d'actrice pour Piaf

On reste en plein mélo, la mise en scène ne lésine pas sur les effets, la bande-son exploite à fond le timbre d'une voix déchirante: c'est le choix [de] Dahan, celui du film populaire, sentimental, dramatique. Un film ruisselant de pathos, donc, mais où Marion Cotillard fait un numéro qui ne laisse pas indifférent.

Môme, La Olivier Dahan

A French Songbird's Life, in Chronological Disorder

(...) it is hard not to admire Ms. Cotillard for the discipline and ferocity she brings to the role. But it is equally hard to be completely swept up in Mr. Dahan's dutiful, functional and ultimately superficial film.

Môme, La Olivier Dahan

Une Vie pas comme les autres

(...) il faut admettre que le tout est fait avec goût. On est loin du film biographique cheap réalisé pour la télé du dimanche soir. Ici, pas de mauvaises perruques. (...) Les maquillages sont évidents (vieillir l'actrice) mais subtils. Le lipsynch est réussi. La reconstitution d'époque est particulièrement crédible.

Môme, La Olivier Dahan

La Vie en noir

(...) illustration scolaire, LA MÔME n'est clairement pas à la hauteur de ses ambitions et surtout de son sujet. Se reposant sur un casting impressionnant, Dahan en oublie de nous parler d'Édith Piaf, de ses chansons. (...) Ce qui sauve l'entreprise, c'est évidemment Marion Cotillard, magistrale.

Môme, La Olivier Dahan

Celluloid Mosaic

Versatile, always spot-on thesp Marion Cotillard surpasses herself as the waiflike French songbird whose personal traumas fueled her art. (...) Olivier Dahan, (...) who co-scripted with Isabelle Sobelman, weaves known incidents from Piaf's personal and professional trajectory into a celluloid mosaic.

Môme, La Olivier Dahan

Une Voix inoubliable qui donne toujours des frissons

Plus qu’une biographie, c’est le portrait déchiré, déchirant, d’une héroïne de mélodrame qui semble sortir tout droit d’une de ses chansons, née du pavé de Paname. (...) Il faut saluer l’émouvante performance de Marion Cotillard, qui, au-delà de l’aspect extérieur, rejoint Piaf par les tripes et par l’âme.

Môme, La Olivier Dahan

L'Olympiaf

Le film adopte (...) le parti pris d'un récit éclaté qui nous fait sauter d'une époque à l'autre. Les fragments émergent à la surface et se suturent entre eux selon une ligne de crête émotionnelle qui prend le mythe chansonnier et l'imagerie constituée pour ce qu'ils sont: des clichés qui font tourner la tête.

Môme, La Olivier Dahan

Piaf en mystique bouleversante

Dahan filme vite et bien, sélectionne des moments clés comme autant d’instantanés. (...) Le film oscille toujours entre le conte de fées et la tragédie. Pas de biographie en bonne et due forme, pas vraiment de psychologie, mais un kaléidoscope. Ce qui compte, c’est l’énergie, fût-ce celle du désespoir…

Môme, La Olivier Dahan

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3