Aller au contenu principal
4

L'Ombre fragile des choses

Qué. 2006. Documentaire de Jacques Giraldeau . Un cinéaste remonte le fil du temps et de sa mémoire afin de retrouver le sens perdu des choses. Récit poétique fragmenté à mi-chemin entre le journal et le collage. Évocation éclairante du Québec d'autrefois à travers de nombreux allers-retours dans le temps. Réalisation sobre, aux images soignées. Commentaire lucide, fait sur le ton de la confidenc (sortie en salle: 30 mars 2007)

Général
4

L'Ombre fragile des choses (L'Ombre fragile des choses)

Général Général

Qué. 2006. Documentaire de Jacques Giraldeau .

Un cinéaste remonte le fil du temps et de sa mémoire afin de retrouver le sens perdu des choses. Récit poétique fragmenté à mi-chemin entre le journal et le collage. Évocation éclairante du Québec d'autrefois à travers de nombreux allers-retours dans le temps. Réalisation sobre, aux images soignées. Commentaire lucide, fait sur le ton de la confidenc (sortie en salle: 30 mars 2007)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
ONF
Jacques Giraldeau nous convie à un voyage dans le temps et dans la mémoire à partir de carnets intimes d'une tante née en 1900, de courts films tournés en 1953-54, d'extraits de la correspondance de l'écrivaine Marie-Claire Blais et d'images du peintre disparu Évariste Quesnel.

Revue de presse

Collages

Fait avec le même regard attentionné pour les arts, et les objets, le nouveau film est construit tel un carnet personnel, un collage d'idées. Le cinéaste livre ses pensées en puisant dans ses propres archives, ressuscitant en particulier LES PETITES MÉDISANCES, coréalisé en 1954 avec Michel Brault. Jacques Giraldeau admet signer avec L'OMBRE FRAGILE DES CHOSES son oeuvre la plus personnelle. (...) Le tournage a duré sept ans, Giraldeau ayant procédé comme à ses débuts, déambulant un peu partout, caméra en main. Caméra numérique, pour une première fois. (...) L'OMBRE FRAGILE DES CHOSES n'offre peut-être pas de testament, il n'est pas moins un document qui fait l'histoire, qui brasse les souvenirs. (...) Comme tout bon collage, celui-ci n'est pas parfait. Il y a un grand nombre de ruptures, le scénario imposant des changements d'univers presque antagoniques. Tantôt une caméra, fixe, filme des natures mortes à contre jour, admirablement. Tantôt on suit le réalisateur- narrateur de dos (du moins imagine-t-on qu'il s'agit de lui) à la recherche de son mystérieux Quesnel. Obscur ami qui lui tend des faux rendez-vous, autant à Cuba que dans le Bas-Saint-Laurent. Au final, c'est un voyage en quatre saisons auquel on est convié.

Ombre fragile des choses, L' Jacques Giraldeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3