Go to main content
3

Munich

É.-U. 2005. Drame d'espionnage de Steven Spielberg avec Eric Bana, Daniel Craig, Ciaran Hinds. Des agents recrutés par le Mossad pourchassent les responsables de l'assassinat de onze athlètes israéliens lors des Jeux Olympiques de 1972 à Munich. Récit haletant à portée symbolique, inspiré d'événements réels. Personnages d'une grande complexité. Réalisation brillante et inventive. Interprétation solide.

13 ans + (violence)
3

Munich (Munich)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2005. Drame d'espionnage de Steven Spielberg avec Eric Bana, Daniel Craig, Ciaran Hinds.

Des agents recrutés par le Mossad pourchassent les responsables de l'assassinat de onze athlètes israéliens lors des Jeux Olympiques de 1972 à Munich. Récit haletant à portée symbolique, inspiré d'événements réels. Personnages d'une grande complexité. Réalisation brillante et inventive. Interprétation solide.

En 1972, durant les Jeux Olympiques de Munich, onze athlètes israéliens sont tués lors d'une prise d'otages organisée par des terroristes palestiniens. Ancien garde du corps de la Première ministre Golda Meir, l'agent du Mossad Avner Kauffman est choisi par celle-ci pour mener une mission de représailles contre onze responsables de l'attentat. Obligé d'opérer en Europe dans le plus grand secret, Kauffman doit même renoncer à revoir sa femme enceinte Daphna. Son équipe, recrutée dans plusieurs pays, est composée d'un tireur d'élite, d'un spécialiste en explosifs, d'un expert en fabrication de faux documents et d'un vigile chargé de s'assurer que les assassinats s'effectuent sans bavures ni victimes collatérales.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Au lieu de s'engager sur la voie du plaidoyer politique pour traiter de l'escalade de la violence que déclencha le massacre des onze athlètes israéliens à Munich en 1972, Steven Spielberg opte plutôt pour la formule éprouvée du thriller d'espionnage, dans la lignée de PARALLAX VIEW ou THREE DAYS OF THE CONDOR. Il peut ainsi structurer plus librement les événements dans un récit à portée symbolique et aborder plus obliquement les conflits moraux et éthiques qui hantent les personnages. La réalisation de Spielberg est tout simplement brillante et fait montre d'une invention constante en construisant des scènes de suspense haletantes, grâce à la caméra nerveuse de Janusz Kaminski et à la musique angoissante de John Williams. De solides interprètes donnent vie à des personnages énigmatiques qui se complexifient au fur et à mesure qu'ils s'aperçoivent que leur mission de justice n'est pas aussi noble qu'ils le croyaient.

Texte : André Caron

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3