Aller au contenu principal
5

Maman Last Call

Dimanche 23 Janvier à 06:00 | Cinépop

Qué. 2005. Comédie de moeurs de François Bouvier avec Sophie Lorain, Patrick Huard, Anne-Marie Cadieux. Une journaliste de 37 ans, ardente féministe, voit sa vie bouleversée en apprenant qu'elle est enceinte. Adaptation inégale d'un roman de Nathalie Petrowski sur le thème de la maternité. Satire parfois mordante du milieu journalistique. Traits d'humour forcés. Réalisation appliquée. Jeu appuyé de S. Lorain.

Général
5

Maman Last Call (Maman Last Call)

Général Général

Qué. 2005. Comédie de moeurs de François Bouvier avec Sophie Lorain, Patrick Huard, Anne-Marie Cadieux.

Une journaliste de 37 ans, ardente féministe, voit sa vie bouleversée en apprenant qu'elle est enceinte. Adaptation inégale d'un roman de Nathalie Petrowski sur le thème de la maternité. Satire parfois mordante du milieu journalistique. Traits d'humour forcés. Réalisation appliquée. Jeu appuyé de S. Lorain. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Durée :
Réalisation :
Journaliste-vedette d'un quotidien montréalais et ardente féministe, Alice Malenfant, 37 ans, est réputée aussi pour ses nombreux retards et ses soirées bien arrosées avec James, un collègue critique de cinéma, et Myriam, une présentatrice météo. Depuis quelques années, Alice partage sa vie avec Louis Saint-Amand, un animateur de radio. Redoutant de tomber enceinte, elle multiplie les tests de grossesse mais ce qu'elle craignait tant finit par se produire. Après avoir songé à se faire avorter, la journaliste décide de garder l'enfant, au grand bonheur de Louis. Par tous les moyens, elle cherche à ne pas ébruiter la nouvelle, craignant de perdre ses amies et surtout d'être mise à l'écart par son employeur. D'autant plus qu'une jeune collègue ambitieuse voudrait bien prendre sa place.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La promotion de MAMAN LAST CALL étant axée sur Nathalie Petrowski, on pourrait croire qu'elle en est la réalisatrice, voire la vedette principale! Cela prouve à la fois la popularité de la «columnist» et le fait que son scénario, tiré de son deuxième roman, puise abondamment dans son expérience personnelle de la maternité, ainsi que sur ses observations, parfois mordantes sur le milieu journalistique. Réalisé avec application par François Bouvier, le film met en évidence les (nombreuses) contradictions d'un personnage que le spectateur risque de souvent confondre avec l'image publique de la bouillante journaliste devenue scénariste. Cette impression est d'ailleurs renforcée par le jeu survolté de Sophie Lorain, ainsi que par des dialogues aux traits d'humour forcés qui rappellent le style de la chroniqueuse. Voulant apporter une touche de légèreté à un sujet à la fois universel (les mystères de la maternité) et collé à l'actualité (la conciliation travail-famille), cette comédie s'élève rarement au-delà du vécu personnel d'une héroïne profondément narcissique. Cette dernière est d'ailleurs entourée de figures à son image, très caricaturales, mais que rendent de manière enjouée des acteurs de la trempe de Patricia Nolin, Stéphane Demers et particulièrement Anne-Marie Cadieux, très amusante en présentatrice météo.

Texte : André Lavoie

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3