Goto main content
4

L'École du rock (School of Rock)

É.-U. 2003. Comédie de Richard Linklater avec Jack Black, Joan Cusack, Miranda Cosgrove. Un guitariste déchu qui se fait passer pour un instituteur transforme une classe d'enfants de dix ans en groupe de rock. Hommage à la fois senti et loufoque aux légendes du rock. Récit invraisemblable mais d'une bonne humeur contagieuse. Réalisation fonctionnelle. J. Black en grande forme.

Général
4

L'École du rock (School of Rock)

Général Général

É.-U. 2003. Comédie de Richard Linklater avec Jack Black, Joan Cusack, Miranda Cosgrove.

Un guitariste déchu qui se fait passer pour un instituteur transforme une classe d'enfants de dix ans en groupe de rock. Hommage à la fois senti et loufoque aux légendes du rock. Récit invraisemblable mais d'une bonne humeur contagieuse. Réalisation fonctionnelle. J. Black en grande forme.

À cause de ses extravagances, le guitariste Dewey Finn est expulsé de son groupe de rock. Pour compliquer les choses, son colocataire, l'instituteur Ned, poussé par sa petite amie Patti, lui réclame dans les plus brefs délais le montant de ses loyers impayés. Or, le jour suivant, Rosalie Mullins, la directrice d'une école élémentaire privée de Manhattan, appelle Ned pour lui proposer un travail de suppléance. Mais comme l'enseignant est absent, Dewey se fait passer pour lui au téléphone et décroche ainsi le poste. Réalisant que ses élèves de dix ans sont doués pour la musique classique, Dewey entreprend de les convertir au rock afin de former avec eux un nouveau groupe qu'il compte inscrire à un important concours. Mais son plan est compromis lorsque l'irascible Patti est mise au courant de l'imposture.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'éclectique Richard Linklater (SLACKER, BEFORE SUNRISE, THE NEWTON BOYS, WAKING LIFE) s'associe au non moins audacieux scénariste Mike White (CHUCK & BUCK, THE GOOD GIRL) pour offrir une comédie étonnamment accessible, qui rend un hommage à la fois senti et loufoque aux légendes de la musique rock. De fait, grâce à son enthousiasme communicatif et ses références bien documentées, ce film plaira assurément à tous ceux et celles qui aiment ce genre musical. Sans jamais se perdre dans des intrigues secondaires superflues, le scénario développe sa prémisse farfelue avec une belle minutie, s'attachant du début à la fin aux pas d'un antihéros excentrique qui, mine de rien, parviendra à insuffler de la confiance et une joie de vivre à des enfants dont les talents étaient jusqu'alors étouffés par un milieu éducatif et familial trop rigide. Bien entendu, les invraisemblances fourmillent et le dénouement risque à tout moment de verser dans le sirupeux, mais la bonne humeur contagieuse de l'ensemble finit par emporter l'adhésion. Toutefois, de la part de Linklater, la réalisation apparaît bien peu inventive. En revanche, elle est tout entière au service d'un Jack Black en grande forme qui, même s'il force parfois un peu trop la note, interagit merveilleusement avec ses jeunes partenaires, qui font tous bonne figure.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Comédie sentimentale de Christophe Honoré avec Chiara Mastroianni, Benjamin Biolay, Vincent Lacoste. Classement: En attente de classement.

Ses nombreuses infidélités ayant été découvertes par son époux, qui l'aime toujours autant après vingt ans de mariage, une professeure de droit quitte discrètement l'appartement en pleine nuit et loue une chambre à l'hôtel d'en face, pour faire le point sur leur relation.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3