Goto main content
3

Rapport minoritaire (Minority Report)

É.-U. 2002. Science-fiction de Steven Spielberg avec Tom Cruise, Colin Farrell, Samantha Morton. En l'an 2054, une invention capable de prédire les meurtres permet aux policiers d'arrêter les suspects avant que les crimes soient commis. Adaptation inventive d'une nouvelle de Philip K. Dick. Suspense policier campé dans un contexte futuriste fascinant. Réalisation d'une grande virtuosité. Jeu vigoureux de T. Cruise.

13 ans +
3

Rapport minoritaire (Minority Report)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 2002. Science-fiction de Steven Spielberg avec Tom Cruise, Colin Farrell, Samantha Morton.

En l'an 2054, une invention capable de prédire les meurtres permet aux policiers d'arrêter les suspects avant que les crimes soient commis. Adaptation inventive d'une nouvelle de Philip K. Dick. Suspense policier campé dans un contexte futuriste fascinant. Réalisation d'une grande virtuosité. Jeu vigoureux de T. Cruise.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Scott Frank
Jon Cohen
D'après le roman de Philip K. Dick
Photographie :
Musique :
Montage :
Washington, en l'an 2054. Grâce à une invention permettant de visualiser les prémonitions de trois jeunes doués de pouvoirs psychiques, le détective John Anderton et ses hommes sont prévenus d'avance lorsqu'un meurtre va être commis. Ils peuvent ainsi arrêter le présumé assassin avant que celui-ci commette son crime. Un jour, Anderton devient lui-même le coupable anticipé d'un assassinat dont il ne connaît pourtant même pas la victime. Convaincu d'être l'objet d'un complot, le policier décide de mener sa propre enquête sur ce futur meurtre, tout en redoublant d'astuce pour échapper à ses anciens collègues lancés à ses trousses. La clé du mystère semble résider dans la mémoire d'un des trois jeunes voyants, que John réussit à kidnapper afin d'obtenir son aide.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Steven Spielberg a toujours montré un penchant marqué et une grande aisance pour la science-fiction, un genre qu'il aborde sur une base régulière. Après l'expérience riche en émotions de ARTIFICIAL INTELLIGENCE, le cinéaste revisite le futur dans MINORITY REPORT en livrant cette fois une oeuvre orientée vers le suspense et l'action. En fait, ce film basé sur une nouvelle d'un spécialiste du genre, Philip K. Dick, se présente ni plus ni moins comme un drame policier futuriste, à la manière de BLADE RUNNER, un autre film inspiré de ce romancier. Bien que très complexe, l'intrigue se suit avec un intérêt soutenu grâce à une construction dramatique solide où les éléments d'enquête policière classiques s'inscrivent dans un contexte futuriste d'une conception astucieuse et fascinante. Un suspense hitchcockien émerge de cette histoire dont l'un des thèmes, le faux coupable en fuite, était l'un des favoris du vieil Alfred. Il va sans dire que Spielberg trouve dans ce matériel une matière idéale pour mettre à profit son expertise technique et son sens de l'image et du montage. Les scènes d'action sont menées avec un brio particulièrement époustouflant, en plus d'être émaillées d'idées inventives. Tom Cruise livre une performance vigoureuse à souhait, entouré de partenaires tout aussi convaincants.

Texte : Martin Girard

COMMENTAIRES

13 juin 2017, 23:46:47

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Assurément un des meilleurs films de science-fiction des années 2000. Comme toujours dans un film de qualité inspiré de l'imagination de K.Dick, le récit ne manque pas de fasciner. Dans ce contexte, la réalisation de Spielberg n'a jamais été aussi exalté, possédant la virtuosité d'un Hitchcock ou d'un DePalma et la l'attrait fascinant plus froid et sombre d'un Kubrick. Une fin conventionnelle désamorce un peu le côté «dark» et fataliste du film, mais pendant plus de 2 heures, MINORITY REPORT reste un pur plaisir de cinéma!

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Documentaire de Agnès Varda. Classement: Général.

À 90 ans, Agnès Varda passe en revue sa filmographie, ses expériences de photographe ainsi que ses récentes incursions en arts visuels. C'est également pour elle l'occasion d'évoquer son passé féministe et sa relation complice avec son défunt époux, le cinéaste Jacques Demy.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3