Goto main content
3

Roberto Succo

Fr. 2001. Drame policier de Cédric Kahn avec Stefano Cassetti, Isild Le Besco, Patrick Dell'Isola. Pendant qu'il accumule de graves délits en France, un jeune parricide italien s'éprend d'une lycéenne naïve. Intrigue basée sur des faits réels. Portrait psychologique confondant. Réalisation volontairement neutre. Composition saisissante de S. Cassetti.

13 ans +
3

Roberto Succo (Roberto Succo)

13 ans + 13 ans +

Fr. 2001. Drame policier de Cédric Kahn avec Stefano Cassetti, Isild Le Besco, Patrick Dell'Isola.

Pendant qu'il accumule de graves délits en France, un jeune parricide italien s'éprend d'une lycéenne naïve. Intrigue basée sur des faits réels. Portrait psychologique confondant. Réalisation volontairement neutre. Composition saisissante de S. Cassetti.

Après s'être évadé d'un institut psychiatrique de Venise, le jeune parricide Roberto Succo met aussitôt le cap sur la France, perpétrant en chemin divers délits de plus en plus graves. Sur la Côte d'Azur, il fait la connaissance de Léa, une jeune lycéenne naïve auprès de qui il se fait passer pour un Anglais prénommé Kurt. Attirée vers ce jeune homme beau et ténébreux, la jeune fille finit cependant par s'en éloigner lorsqu'il devient trop impulsif. Entre-temps, Roberto/Kurt multiplie les crimes, tuant même un policier, mais parvient toujours à s'échapper en empruntant diverses identités. La police finit toutefois par l'identifier grâce au témoignage de Léa. Le criminel prend alors une institutrice en otage et gagne la Suisse où il abat d'autres policiers, puis l'Italie, où il sera arrêté.

L’AVIS DE MEDIAFILM

ROBERTO SUCCO n'est pas un film policier ordinaire. Il y a bien une enquête, mais le réalisateur, sans aller dans l'abstraction métaphysique d'une oeuvre comme L'HUMANITÉ de Bruno Dumont, s'emploie davantage à illustrer les comportements bizarres du protagoniste, ce qui amène parfois des développements inattendus. La construction du film ressemble à une mosaïque de moments glanés dans la vie sentimentale du criminel, de témoignages servant à faire progresser l'enquête et de séquences «d'action», lorsque Succo commet ses forfaits. En ce sens, ces scènes offrent un portrait révélateur bien que confondant du personnage principal, sans jamais en faire l'apologie. À partir d'une intrigue basée sur des faits réels, Kahn, à l'aide d'une mise en scène volontairement neutre, cherche à pénétrer l'univers psychologique du criminel mythomane en suivant sa trace, la plupart du temps entre ses méfaits. D'ailleurs, on ne voit qu'un seul meurtre se produire (celui où il y avait des témoins); tous les autres ne sont présentés qu'après coup, et parfois uniquement sur photos de coroner. Ce qui n'enlève aucunement à l'oeuvre son caractère violent. Dans le rôle-titre, le non-professionnel Stefano Cassetti offre une composition saisissante d'un être tourmenté et fascinant.

Texte : Jean Beaulieu

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Chin. 2018. Drame historique de Zhang Yimou avec Deng Chao, Sun Li, Zheng Kai. Classement: 13 ans + (violence).

En Chine, au IIIe siècle, un chef de guerre gravement blessé se sert d'une "ombre" - un sosie capable de berner ses ennemis - pour mettre en oeuvre un plan destiné à assurer la victoire de son royaume.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3