Aller au contenu principal
5

Shaft

É.-U. 2000. Drame policier de John Singleton avec Samuel L. Jackson, Christian Bale, Geoffrey Wright. Devant l'inefficacité de la justice, un policier donne sa démission pour prendre sur lui de neutraliser un jeune et riche meurtrier raciste. Intrigue et personnages schématiques. Ton violent et démagogique. Rythme effréné. Réalisation musclée. Jeu plein d'aplomb de S. L. Jackson.

13 ans + (violence)
5

Shaft (Shaft)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2000. Drame policier de John Singleton avec Samuel L. Jackson, Christian Bale, Geoffrey Wright.

Devant l'inefficacité de la justice, un policier donne sa démission pour prendre sur lui de neutraliser un jeune et riche meurtrier raciste. Intrigue et personnages schématiques. Ton violent et démagogique. Rythme effréné. Réalisation musclée. Jeu plein d'aplomb de S. L. Jackson. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

À New York, le détective afro-américain John Shaft arrête Walter Wade, suspecté d'avoir commis un meurtre raciste. Relâché grâce à la caution versée par son riche paternel, le jeune homme s'enfuit en Suisse. À son retour deux ans plus tard, Shaft l'appréhende à nouveau, mais il est encore libéré sous caution. Le détective indigné quitte alors la police et se promet d'avoir la peau de Wade. Entre temps, ce dernier s'acoquine avec le trafiquant de drogue Peoples Hernandez, un autre ennemi de Shaft, pour retrouver et éliminer la serveuse Diane Palmieri, qui a été témoin du meurtre.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette reprise d'un des grands succès du cinéma de «blaxploitation» des années 1970 adapte aux goûts du jour l'héroïque justicier noir qui avait fait la renommée de Richard Roundtree. Le nouveau Shaft, neveu du premier, est interprété avec aplomb par un Samuel L. Jackson magnifié par la réalisation de Singleton qui ne lésine sur aucun effet de style pour donner au personnage l'aura d'un héros de «comic books». Si l'approche réussit au personnage, elle sert moins bien le reste du film qui souffre de la schématisation extrême des rôles secondaires et de l'intrigue. Démagogue et fascisante, cette dernière s'évertue à démontrer qu'il est légitime de se faire justice soi-même pour contrer le racisme et l'ineptie de la justice institutionnalisée. Une philosophie bien mal défendue quand il appert que le héros ne se livre à aucun questionnement éthique ou moral et qu'il n'a jamais à répondre de ses actes. Les invraisemblances abondent dans ce film mais force est d'admettre que le rythme effréné de l'action ne laisse aucune place à l'ennui. De plus, cette orgie de confrontations, de fusillades et de poursuites enlevées profite des accords irrésistibles du thème musical original d'Isaac Hayes, aussi efficace qu'il y a 29 ans.

Texte : Johanne Larue

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2021. Comédie fantaisiste de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot. Classement: Général.

Au cours de la seconde moitié du Ve siècle, le roi Arthur rentre d'exil pour tenter de reprendre le contrôle du Royaume de Logres, dirigé par le tyrannique Lancelot-du-Lac. Il est aidé dans sa quête par une poignée de résistants et d’anciens fidèles.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3