Go to main content
Default image
5

Le Jeu des armes (The Way of the Gun)

É.-U. 2000. Drame policier de Christopher McQuarrie avec Ryan Phillippe, Benicio Del Toro, Juliette Lewis. Deux criminels kidnappent une jeune mère porteuse afin de réclamer une rançon aux riches parents du bébé à naître. Intrigue habilement tricotée au début mais s'essoufflant par la suite. Pointes d'ironie. Réalisation satisfaisante. Interprétation vigoureuse et convaincue.

16 ans + (violence)
5

Le Jeu des armes (The Way of the Gun)

16 ans + (violence) 16 ans + (violence)

É.-U. 2000. Drame policier de Christopher McQuarrie avec Ryan Phillippe, Benicio Del Toro, Juliette Lewis.

Deux criminels kidnappent une jeune mère porteuse afin de réclamer une rançon aux riches parents du bébé à naître. Intrigue habilement tricotée au début mais s'essoufflant par la suite. Pointes d'ironie. Réalisation satisfaisante. Interprétation vigoureuse et convaincue.

Genre :
Année :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Alliance Vivafilm
Les criminels Parker et Longbaugh kidnappent Robin, une jeune mère porteuse, dans le but de réclamer une rançon aux riches parents du bébé à naître, Hale et Francesca Chidduck. Les malfrats ignorent toutefois à qui ils s'en sont pris. Hale Chidduck est en effet un homme d'affaires véreux qui n'hésite pas à employer la méthode forte. Il met donc aux trousses des ravisseurs son bras droit Joe Sarno et les tueurs Jeffers et Obecks, accompagnés d'un obstétricien. Pendant ce temps, Parker se laisse émouvoir par la détresse de Robin dont la grossesse est sur le point d'arriver à terme.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Auréolé du succès critique de THE USUAL SUSPECTS, un astucieux thriller qu'il a scénarisé, Christopher McQuarrie signe avec THE WAY OF THE GUN son premier long métrage en tant que réalisateur. Il s'agit d'un polar à la Tarantino, fidèle aux lois du genre avec sa galerie d'escrocs et de tueurs à l'attitude plutôt «cool», ses dialogues émaillés de pointes d'ironie et son intrigue qui navigue comme une couleuvre au gré des comportements erratiques de personnages aux allégeances incertaines. La première moitié du film s'avère assez captivante, l'auteur introduisant avec habileté les principaux acteurs du drame et les divers enjeux de l'intrigue. Les choses se gâtent ensuite, car le scénario s'essouffle en cours de route et sombre vers la fin dans une débauche de violences qui prend complètement le dessus sur le suspense, évacuant du coup l'étude des relations entre les personnages. La mise en scène de McQuarrie tient la route, sans pourtant se démarquer des standards du genre. Les interprètes jouent avec vigueur et conviction.

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3