Aller au contenu principal
4

La Candidate (The Contender)

É.-U. 2000. Drame politique de Rod Lurie avec Joan Allen, Gary Oldman, Jeff Bridges. Une sénatrice pressentie au poste de vice-présidente des États-Unis se défend devant une commission d'enquête au sujet d'un scandale sexuel. Portrait mordant de l'appareil politique. Quelques touches d'humour. Réalisation énergique. Interprétation impeccable.

13 ans +
4

La Candidate (The Contender)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 2000. Drame politique de Rod Lurie avec Joan Allen, Gary Oldman, Jeff Bridges.

Une sénatrice pressentie au poste de vice-présidente des États-Unis se défend devant une commission d'enquête au sujet d'un scandale sexuel. Portrait mordant de l'appareil politique. Quelques touches d'humour. Réalisation énergique. Interprétation impeccable. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
TVA-Films
Lorsque le vice-président des États-Unis meurt subitement, le président démocrate Jackson Evans, qui achève son deuxième mandat, songe à le remplacer par la sénatrice Laine Hanson. Cette décision est contestée non seulement au sein de son propre parti, mais également chez ses adversaires, menés par le républicain Shelly Runyon. Celui-ci scrute donc à la loupe le passé de la politicienne, ce qui l'amène à déterrer un scandale sexuel datant de ses années de collège. Sans nier les faits, la sénatrice doit manoeuvrer de façon à sauver son avenir politique et sa vie personnelle.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À l'instar de certains cinéastes américains des années 1970, auteurs de constats implacables sur la corruption qui régnait alors autour de la Maison Blanche, l'ancien critique de cinéma Rod Lurie décrit avec la même acuité les mécanismes tordus de l'appareil politique actuel. Ainsi, en dépit d'un dénouement visant à flatter la fibre patriotique de nos voisins du sud, le film maintient sa dénonciation des manoeuvres retorses visant à écarter un candidat du pouvoir. D'autant plus que, dans le cas présent, le scandale implique une femme destinée aux plus hautes fonctions de l'État, ce qui change un peu la donne habituelle. Or, le film illustre bien cet aspect. En même temps, on assiste au procès de tous les enjeux moraux de l'Amérique bien-pensante. À l'aide de touches d'humour et de quelques mouvements de caméra compliqués, Lurie parvient à dynamiser son film, non sans éviter un sentiment occasionnel d'artifice. Par ailleurs, tous les comédiens jouent de façon impeccable: Joan Allen oppose sa dignité imperturbable à la hargne d'un Gary Oldman méconnaissable, tandis que Jeff Bridges cabotine intelligemment.

Texte : Jean Beaulieu

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3