Aller au contenu principal
3

Post mortem

Qué. 1999. Drame psychologique de Louis Bélanger avec Sylvie Moreau, Gabriel Arcand, Hélène Loiselle. Le destin d'un gardien de morgue solitaire croise celui d'une jeune mère sans conjoint qui vit d'expédients. Scénario insolite abordant en filigrane de graves problèmes de société. Atmosphère trouble. Construction habile. Interprétation solide.

13 ans +
3

Post mortem (Post mortem)

13 ans + 13 ans +

Qué. 1999. Drame psychologique de Louis Bélanger avec Sylvie Moreau, Gabriel Arcand, Hélène Loiselle.

Le destin d'un gardien de morgue solitaire croise celui d'une jeune mère sans conjoint qui vit d'expédients. Scénario insolite abordant en filigrane de graves problèmes de société. Atmosphère trouble. Construction habile. Interprétation solide. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Film Tonic
Récompenses
Pour subvenir aux besoins de sa fillette de cinq ans qu'elle élève seule, Linda séduit des inconnus pour ensuite les détrousser. Ses petites activités criminelles baignent dans l'huile jusqu'à ce qu'elle se bute à un client tenace qui lui réserve un mauvais sort. Ailleurs dans la ville, le gardien de morgue Ghislain O'Brien est interrogé par la police au sujet d'un présumé viol. Or, il appert que l'existence morose et solitaire de Ghislain croisera de façon inattendue le destin de Linda.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Voici un film sans prétention qui apporte un réel vent de fraîcheur dans le paysage cinématographique québécois, souvent cloisonné dans les adaptations d'oeuvres littéraires ou théâtrales. Signant sa première réalisation pour le cinéma et adaptant son propre scénario, Louis Bélanger nous livre une histoire originale et insolite, à l'atmosphère trouble, inspirée d'un fait divers ayant réellement eu lieu en Roumanie. En plus d'avoir travaillé avec soin l'environnement sonore, il a habilement construit son film en deux temps, avec retours en arrière judicieux, pour ménager un certain suspense et rendre acceptable un sujet pas évident, sinon choquant. En dépit de quelques raccourcis dans une intrigue décrivant certaines situations extrêmes, le cinéaste aborde en filigrane des problèmes bien actuels: les difficultés pour une assistée sociale chef de famille monoparentale, la solitude des êtres, la quête d'amour, etc. Le tout est porté par des comédiens au jeu solide: Sylvie Moreau se signale par la justesse de son premier rôle majeur au cinéma, tandis que Gabriel Arcand demeure égal à lui-même.

Texte : Jean Beaulieu

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3