Go to main content
4

Matroni et moi

Qué. 1999. Comédie policière de Jean-Philippe Duval avec Alexis Martin, Pierre Lebeau, Guylaine Tremblay. Un jeune intellectuel féru de grands principes philosophiques se retrouve mêlé à une rivalité entre gangsters. Intrigue tirée par les cheveux mais assez désopilante. Dialogues souvent juteux. Réalisation tape-à-l'oeil. Jeu savoureux de P. Lebeau.

13 ans +
4

Matroni et moi (Matroni et moi)

13 ans + 13 ans +

Qué. 1999. Comédie policière de Jean-Philippe Duval avec Alexis Martin, Pierre Lebeau, Guylaine Tremblay.

Un jeune intellectuel féru de grands principes philosophiques se retrouve mêlé à une rivalité entre gangsters. Intrigue tirée par les cheveux mais assez désopilante. Dialogues souvent juteux. Réalisation tape-à-l'oeil. Jeu savoureux de P. Lebeau.

Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Alliance Vivafilm
Producteurs :
Gilles, un jeune intellectuel qui vient de terminer un mémoire de philo sur la mort de Dieu, fait la connaissance de Guylaine, une serveuse dont il tombe amoureux. Subissant l'influence positive de Gilles, la jeune femme décide de retourner aux études. Mais son frère Bob, petit voyou à la solde du mafioso Matroni, n'approuve guère les projets de Guylaine. Armé de ses grandes théories, Gilles décide de s'impliquer dans un affrontement entre Matroni et des gangsters rivaux, ce qui aura de sérieuses répercussions sur l'entourage de l'universitaire.

L’AVIS DE MEDIAFILM

La pièce d'Alexis Martin a été fort bien reçue par la critique qui a beaucoup apprécié cette confrontation entre un intellectuel verbo-moteur et un mafioso mal dégrossi. C'est d'ailleurs dans les échanges dialogués que le film tire son charme et son originalité, malgré une intrigue tirée par les cheveux. L'ensemble apparaît parfois forcé et cousu de fil blanc, mais il se dégage de cet univers à la limite de la bande dessinée une énergie contagieuse. De plus, les personnages ont beau être de véritables caricatures ambulantes, on finit tout de même par les trouver drôles ou attachants. Si le film s'avère inégal, avec quelques moments franchement savoureux et désopilants, et d'autres où règne un certain cafouillis, à l'arrivée, le spectateur aura tout de même passé un assez bon moment. Le réalisateur mène le tout avec plus d'enthousiasme que de rigueur, noyant parfois l'action dans des effets tape-à-l'oeil qui sentent le réchauffé par rapport aux modèles anglo-saxons qu'il tente visiblement d'imiter. Dans le rôle de Matroni, Pierre Lebeau domine aisément la distribution par son jeu savoureux.

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3