Go to main content
4

Rushmore

Samedi 03 Décembre à 14:05 | CinépopLundi 12 Décembre à 00:55 | Cinépop

É.-U. 1998. Comédie de moeurs de Wes Anderson avec Jason Schwartzman, Bill Murray, Olivia Williams. Un adolescent fantasque tombe éperdument amoureux d'une jeune enseignante, courtisée par un millionnaire. Récit au ton original et rafraîchissant. Humour pince-sans-rire. Traitement d'une désinvolture contagieuse. Comédiens savoureux.

Général
4

Rushmore (Rushmore)

Général Général

É.-U. 1998. Comédie de moeurs de Wes Anderson avec Jason Schwartzman, Bill Murray, Olivia Williams.

Un adolescent fantasque tombe éperdument amoureux d'une jeune enseignante, courtisée par un millionnaire. Récit au ton original et rafraîchissant. Humour pince-sans-rire. Traitement d'une désinvolture contagieuse. Comédiens savoureux.

Année :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Buena Vista
Max Fisher est le pire étudiant de l'école privée Rushmore. Incapable de faire ses preuves sur le plan académique, cet adolescent fantasque se rattrape en organisant toutes sortes d'activités parascolaires qui reflètent ses intérêts variés. Un jour, Max a le coup de foudre pour Miss Cross, une jeune veuve qui enseigne à Rushmore. Mais il a un rival en la personne du millionnaire Herman Blume, un mécène de l'école avec qui il est devenu ami. Tout se met bientôt à déraper dans la vie du garçon qui se fait renvoyer de l'école. Il part alors en guerre contre Blume.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Wes Anderson a séduit une partie de la critique avec son premier film, Bottle Rocket, une petite comédie aux personnages savoureusement excentriques, mais au rythme défaillant. On pourrait dire exactement la même chose de Rushmore, en ajoutant toutefois qu'il s'agit d'un film beaucoup plus abouti. Anderson raconte cette histoire de triangle amoureux sur un ton nettement original et rafraîchissant. L'intrigue emprunte des parcours drôlement sinueux pour nous faire découvrir le petit monde fantaisiste de son héros, avec pour résultat un récit souvent imprévisible qui désamorce joyeusement tous les clichés potentiels rencontrés en chemin. Le film possède une désinvolture contagieuse et un comique pince-sans-rire qui ne manque pas de piquant. Si le rythme pose problème avec son manque occasionnel d'élan, la mise en scène s'avère généralement inventive et pleine d'humour. Le jeune Jason Schwartzman n'a aucune difficulté à trouver le ton juste pour camper son personnage de perdant sympathique, tandis que Bill Murray livre une autre de ses savoureuses performances comiques en demi-teintes.

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3