Aller au contenu principal
4

Couleurs primaires (Primary Colors)

É.-U. 1998. Comédie dramatique de Mike Nichols avec Adrian Lester, John Travolta, Emma Thompson. Les tribulations du chef de campagne d'un politicien adultère qui brigue la direction du parti démocrate. Mélange heureux de satire politique et de fable morale sur le thème de l'éthique. Réalisation assurée. Distribution de classe.

Général
4

Couleurs primaires (Primary Colors)

Général Général

É.-U. 1998. Comédie dramatique de Mike Nichols avec Adrian Lester, John Travolta, Emma Thompson.

Les tribulations du chef de campagne d'un politicien adultère qui brigue la direction du parti démocrate. Mélange heureux de satire politique et de fable morale sur le thème de l'éthique. Réalisation assurée. Distribution de classe. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Elaine May
D'après le roman de Joe Klein
Photographie :
Musique :
Montage :
Henry Burton est un jeune Noir idéaliste qui amorce une carrière de stratège en politique. Il voit un jour à l'oeuvre le gouverneur Jack Stanton, un démocrate du Sud qui fait campagne pour devenir chef de son parti. Henry est rapidement séduit par le charisme de ce politicien habile et près du peuple. Il accepte donc de devenir son chef de campagne. Mais le jeune homme s'aperçoit vite que son travail consiste surtout à désamorcer les scandales qui risquent d'éclater suite aux nombreuses aventures extraconjugales de Jack.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Sortant sur les écrans au moment même où le président des États-Unis Bill Clinton patauge dans divers scandales à caractère sexuel, PRIMARY COLORS vient jeter de l'huile sur le feu en racontant une histoire fictive, certes, mais qui contient de frappantes similitudes avec la carrière de l'actuel chef de la Maison-Blanche (que John Travolta imite d'ailleurs avec délectation). L'idéologie politique n'est pas au centre de ce film, qui s'intéresse plutôt à la question de l'éthique et de la morale dans le processus d'ascension vers le pouvoir. Racontée à travers le point de vue d'un jeune homme dont les idéaux sont mis à rudes épreuves, cette histoire de désillusion prend vers la fin un goût plutôt amer. Mais avant d'en arriver là, le film offre de nombreux moments très drôles qui satirisent intelligemment le monde de la politique. Réalisé avec beaucoup d'assurance, le film jouit d'une distribution de classe où se distingue tout particulièrement Kathy Bates dans un rôle de soutien tour à tour drôle et touchant.

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3