Aller au contenu principal
4

Sans issue (Freeway)

É.-U. 1996. Drame de moeurs de Matthew Bright avec Reese Witherspoon, Kiefer Sutherland, Brooke Shields. Une fugueuse échappe à un meurtrier en série, mais ce dernier la poursuit pour achever son oeuvre. Lecture hallucinée du conte "Le Petit chaperon rouge". Vision fort cynique de l'Amérique contemporaine. Intrigue dispersée mais fertile en rebondissements. Réalisation énergique. Interprétation convaincue.

16 ans + (violence, langage vulgaire)
4

Sans issue (Freeway)

16 ans + (violence, langage vulgaire) 16 ans + (violence, langage vulgaire)

É.-U. 1996. Drame de moeurs de Matthew Bright avec Reese Witherspoon, Kiefer Sutherland, Brooke Shields.

Une fugueuse échappe à un meurtrier en série, mais ce dernier la poursuit pour achever son oeuvre. Lecture hallucinée du conte "Le Petit chaperon rouge". Vision fort cynique de l'Amérique contemporaine. Intrigue dispersée mais fertile en rebondissements. Réalisation énergique. Interprétation convaincue. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Vanessa est une jeune femme délinquante en fuite qui tente de rejoindre sa grand-mère. Prise en auto-stop par un psychologue qui s'avère être un meurtrier en série, l'adolescente parvient à lui échapper après l'avoir criblé de balles. L'homme survit à ses blessures et prévient la police, qui incarcère Vanessa de façon expéditive. Pendant ce temps, deux inspecteurs découvrent des preuves susceptibles de disculper la jeune femme. Mais elle n'est pas pour autant au bout de ses peines.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Matthew Bright propose ici une lecture hallucinée du conte Le Petit chaperon rouge, le transposant dans un univers contemporain d'abus sexuel, de prostitution et de drogues. Sa version vitriolique et consciemment satirique du conte pour enfants aboutit à une vision fort cynique de l'Amérique, de son appareil judiciaire et de sa conception de la famille. Le scénario suit assez fidèlement la structure du conte original, mais en visant autant de cibles simultanément, il n'est pas surprenant de constater une légère dispersion de l'intrigue. L'abondance de revirements en toutes sortes vient cependant assurer le maintien de l'intérêt chez le spectateur. La partition musicale s'accorde naturellement avec le ton du récit, évoquant une bande dessinée cauchemardesque. L'efficacité de la réalisation témoigne d'une énergie conquérante de par sa diversité esthétique, composée de scènes avec caméra à l'épaule, d'effets de ralentis et d'un montage nerveux. Bien que le jeu des comédiens soit volontairement caricatural par moments, ceux-ci ne manquent point de conviction.

Texte : Alain Dubeau

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3