Go to main content
3

La Fleur de mon secret (La Flor de mi Secreto)

Fr. 1995. Comédie dramatique de Pedro Almodovar avec Marisa Paredes, Juan Echanove, Imanol Arias. Une auteure de romans à l'eau de rose traverse une crise existentielle. Portrait sincère d'une héroïne atypique. Humour discret mais corrosif. Mise en scène colorée. Jeu intense de M. Paredes.

Général
3

La Fleur de mon secret (La Flor de mi Secreto)

Général Général

Fr. 1995. Comédie dramatique de Pedro Almodovar avec Marisa Paredes, Juan Echanove, Imanol Arias.

Une auteure de romans à l'eau de rose traverse une crise existentielle. Portrait sincère d'une héroïne atypique. Humour discret mais corrosif. Mise en scène colorée. Jeu intense de M. Paredes.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Sous un pseudonyme, la romancière Leo concocte des romans à l'eau de rose très populaires. Mais lorsqu'une crise amoureuse avec son époux militaire la plonge dans le désespoir, Leo se retrouve incapable de pondre autre chose qu'un roman déprimant que son éditeur rejette. Au bord du suicide, la romancière est rescapée par Angel, un journaliste qui s'éprend d'elle. De retour dans son village natal, Léo fait le point sur sa vie et se réconcilie avec elle-même.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Certains risquent de qualifier le nouveau cru de Pedro Almodovar d'assez fade. Le délire visuel s'est effectivement fortement assagi, même si l'auteur reste fidèle à ses compositions picturales aux couleurs vives et aux effets kitch qu'il en retire. La provocation outrancière semble également disparue de l'écran; et pourtant, à bien y regarder, cette histoire sentimentale se démarque nettement des canons en vogue au cinéma. D'abord, le cinéaste reste fidèle aux héroïnes féminines atypiques, dont les difficultés d'ordre amoureux ou professionnel sont évoquées ici avec un humour discret mais corrosif qui n'altère aucunement la sincérité du portrait. De plus, la lecture au second degré s'avère constante. Les petites phrases égratignant l'ordre social fusent régulièrement et sont souvent prononcées par des personnages inattendus. Autour du drame individuel gravite donc une satire bien plus générale de l'Espagne urbaine. La mince distinction entre les artifices du soap-opéra présenté en introduction et les rouages du réel décrits ajoute un élément formel d'une intéressante ambiguïté. Marisa Paredes excelle dans le rôle principal.

Texte : Christian Depoorter

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3