Goto main content
3

Adieu Las Vegas (Leaving Las Vegas)

É.-U. 1995. Drame psychologique de Mike Figgis avec Nicolas Cage, Elisabeth Shue, Julian Sands. À Las Vegas, une jeune prostituée s'attache à un scénariste paumé que l'alcool est en train de tuer à petit feu. Oeuvre lyrique et envoûtante. Détresse des personnages rendue de façon déchirante. Élans oniriques subtils. Jeu remarquable des deux vedettes.

13 ans +
3

Adieu Las Vegas (Leaving Las Vegas)

13 ans + 13 ans +

É.-U. 1995. Drame psychologique de Mike Figgis avec Nicolas Cage, Elisabeth Shue, Julian Sands.

À Las Vegas, une jeune prostituée s'attache à un scénariste paumé que l'alcool est en train de tuer à petit feu. Oeuvre lyrique et envoûtante. Détresse des personnages rendue de façon déchirante. Élans oniriques subtils. Jeu remarquable des deux vedettes.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Mike Figgis
D'après le roman de John O'Brien
Photographie :
Musique :
Montage :
À force de boire sans relâche, Ben a perdu son emploi de scénariste à Hollywood. Il met alors le cap sur Las Vegas où il compte se saouler à mort. Sur place, Ben fait la rencontre de Sera, une jeune prostituée qui croupit sous la coupe d'un maquereau paumé. La jeune femme trouve en Ben un compagnon d'infortune qui veut bien partager sa vie avec elle, mais à la condition qu'elle le laisse boire.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Sur le thème de la rencontre de deux êtres à la dérive, Mike Figgis a composé un film douloureux, lyrique, poignant et envoûtant à la manière des airs de jazz et de blues langoureux et mélancoliques qui enrobent les images. En situant son histoire dans cette ville-mirage qu'est Las Vegas, l'auteur lui confère des élans oniriques subtils. Ceux-ci épousent parfaitement l'esprit du héros, constamment embué par l'alcool. Malgré ce traitement finement stylisé, Figgis maintient un climat d'authenticité psychologique qui lui permet de rendre déchirante et palpable la détresse des personnages. Tantôt flamboyante, tantôt feutrée, la mise en scène met bien en valeur le jeu remarquable des deux vedettes.

Texte : Martin Girard

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Arg. 2018. Drame de Benjamin Naishtat avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio, Alfredo Castro. Classement: En attente de classement.

Dans une Argentine politiquement instable, la vie quotidienne sans histoire d'un avocat, père de famille bourgeois, se met à vaciller après une altercation remarquée avec un client agressif dans un restaurant.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3