Go to main content
3

Atlantis

Fr. 1991. Documentaire de Luc Besson . Collection de vignettes explorant divers aspects de la vie sous-marine. Ode visuelle et sonore à la gloire des fonds marins. Approche poétique dénuée de tout commentaire. Climat parfois onirique ou féerique. Partition musicale envoûtante. Photographie d'une précision remarquable.

Général
3

Atlantis (Atlantis)

Général Général

Fr. 1991. Documentaire de Luc Besson .

Collection de vignettes explorant divers aspects de la vie sous-marine. Ode visuelle et sonore à la gloire des fonds marins. Approche poétique dénuée de tout commentaire. Climat parfois onirique ou féerique. Partition musicale envoûtante. Photographie d'une précision remarquable.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Pays :
Distributeur :
Action-Films
Le film regroupe plusieurs vignettes sous-marines intitulées comme suit : "premier jour - lumière" (planctons et banc de poissons), "pensée" (dauphins des Bahamas), "rythme" (serpents de mer de la Nouvelle-Calédonie), «beat»(lions de mer, pingouins et iguanes des Galapagos), "âme" (raies mantas du Pacifique), "noirceur" (pieuvres géantes de Vancouver), "esprit" (Grande Barrière de corail d'Australie), "tendresse" (lamantins de Floride), "amour" (plusieurs espèces), "haine" (requins-tigres de Tahiti, Grands Blancs d'Australie, requins-baleines des Iles Seychelles), "dernier jour - naissance" (glaciers du Pôle Nord).

L’AVIS DE MEDIAFILM

Sorte de prélude au GRAND BLEU, sans autre commentaire qu'un petit texte d'ouverture qui rappelle EUROPA, ATLANTIS se présente comme une ode visuelle et sonore à la gloire des fonds marins. Plus près des essais fauniques de Gérard Vienne et de Frédéric Rossif que des documents océanographiques de Cousteau, le film de Besson profite d'une véritable mise en scène qui réussit à instaurer un climat onirique, voire féerique, différent pour chaque vignette. La finale, à l'image de 2001, est particulièrement saisissante. La partition parfois envoûtante d'Éric Serra contribue à l'enchantement de l'ensemble, même si certains rythmes semblent plutôt convenus. La photographie, d'une précision inégalée, rend l'eau si limpide qu'elle en devient transparente. Il va sans dire que la distribution aquatique est d'un naturel confondant.

Texte : André Caron

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3