Go to main content
4

Le Sourd dans la ville

Qué. 1987. Drame de moeurs de Mireille Dansereau avec Béatrice Picard, Angèle Coutu, Guillaume Lemay-Thivierge. Une femme abandonnée par son mari aboutit dans un hôtel minable où elle observe les allées et venues des habitués. Adaptation d'un roman de Marie-Claire Blais. Climat d'angoisse diffuse. Approche sensible. Récit un peu dispersé. Mise en images soignée. Interprétation sincère. (sortie en salle: 30 octobre 1987)

13 ans +
4

Le Sourd dans la ville (Le Sourd dans la ville)

13 ans + 13 ans +

Qué. 1987. Drame de moeurs de Mireille Dansereau avec Béatrice Picard, Angèle Coutu, Guillaume Lemay-Thivierge.

Une femme abandonnée par son mari aboutit dans un hôtel minable où elle observe les allées et venues des habitués. Adaptation d'un roman de Marie-Claire Blais. Climat d'angoisse diffuse. Approche sensible. Récit un peu dispersé. Mise en images soignée. Interprétation sincère. (sortie en salle: 30 octobre 1987)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
D'après le roman de Marie-Claire Blais
Photographie :
Pays :
Distributeur :
Lapointe Films
Producteurs :
Florence Gray vient d'être abandonnée par son mari, physicien de renom. Elle quitte sa maison bourgeoise dans un état d'angoisse et se met à errer dans la ville. Son attention est attirée par les faits et dires d'un jeune garçon qu'elle suit jusque chez lui. Florence aboutit ainsi à un hôtel minable géré par une femme sensuelle et exubérante, Gloria. Après avoir retenu une chambre, Florence s'assoit dans l'escalier et se met à observer les allées et venues des habitués.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Mireille Dansereau a fait montre d'une certaine audace en portant à l'écran un roman d'un style aussi particulier. Elle s'est efforcée de nourrir l'anecdote en créant un climat spécial d'angoisse diffuse éclairé à l'occasion de souvenirs lumineux ou de rêves illusoires. Le récit reste un peu dispersé, tout en bénéficiant d'une appréciable unité de ton. La mise en images est soignée, mais apparaît plus appliquée, délibérée, que vraiment inventive. Il y a une sensibilité perceptible dans l'approche et les interprètes campent avec sincérité des personnages un peu trop typés.

Texte : Robert-Claude Bérubé

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3