Goto main content
1

Fanny et Alexandre (Fanny och Alexander)

Suèd. 1982. Drame de moeurs de Ingmar Bergman avec Ewa Froling, Gunn Wallgren, Bertil Guve. En 1907, une jeune actrice, veuve et mère de deux enfants, se remarie à un évêque austère et ne tarde pas à regretter sa décision. Film-somme aux données autobiographiques bouleversantes. Hommage ému à la cellule familiale. Mise en scène tour à tour somptueuse et austère. Admirable direction d'acteurs.

13 ans +
1

Fanny et Alexandre (Fanny och Alexander)

13 ans + 13 ans +

Suèd. 1982. Drame de moeurs de Ingmar Bergman avec Ewa Froling, Gunn Wallgren, Bertil Guve.

En 1907, une jeune actrice, veuve et mère de deux enfants, se remarie à un évêque austère et ne tarde pas à regretter sa décision. Film-somme aux données autobiographiques bouleversantes. Hommage ému à la cellule familiale. Mise en scène tour à tour somptueuse et austère. Admirable direction d'acteurs.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Fanny et Alexandre sont les enfants d'un directeur de théâtre, Carl Ekdahl, et de sa jeune femme Émilie, une actrice. Lorsque Carl meurt inopinément, Émilie se laisse consoler par l'évêque de la ville, Edvard Vergerus, homme austère dont la femme et les enfants sont morts dans des circonstances mystérieuses. Émilie épouse l'évêque et n'a pas à se féliciter de sa décision, car ses enfants et elle sont vite malheureux dans le froid logis de l'ecclésiastique. Grâce à l'intervention d'un antiquaire juif, ami de la grand-mère, Fanny et Alexandre échappent à l'emprise tyrannique de leur beau-père qui meurt peu après de façon atroce.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ingmar Bergman a annoncé que ce serait là son dernier film. On sent qu'il a voulu donner à l'ensemble l'allure d'un testament, évoquant les thèmes et la manière de ses films les plus connus. Préoccupations religieuses, tentations de la chair, tendances sadiques de certains rigoristes, tout cela se retrouve dans le film avec en prime quelques touches autobiographiques et un hommage ému à la cellule familiale. L'oeuvre, riche tant dans le fond que dans la forme, évoque d'une certaine façon par son cadre d'époque et ses péripéties un roman à la Charles Dickens. Les acteurs sont dirigés de main de maître.

Texte : Robert-Claude Bérubé

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Mex. 2018. Chronique de Alfonso Cuaron avec Alitza Aparicio, Marina de Tavira, Diego Cortina Autrey. Classement: 13 ans +.

À Mexico en 1970, la vie d'une famille bourgeoise au bord de l'éclatement, à travers le point de vue d'une jeune domestique autochtone, tombée enceinte des oeuvres d'un amant qui refuse d'assumer ses responsabilités.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3