Go to main content
3

Garde à vue

Fr. 1981. Drame policier de Claude Miller avec Lino Ventura, Michel Serrault, Guy Marchand. La veille du nouvel an, un inspecteur de police interroge un notaire soupçonné du viol et de l'assassinat de deux fillettes. Confrontation tendue. Dialogue sarcastique. Mise en scène habile. Passionnant duel d'acteurs.

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
3

Garde à vue (Garde à vue)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Fr. 1981. Drame policier de Claude Miller avec Lino Ventura, Michel Serrault, Guy Marchand.

La veille du nouvel an, un inspecteur de police interroge un notaire soupçonné du viol et de l'assassinat de deux fillettes. Confrontation tendue. Dialogue sarcastique. Mise en scène habile. Passionnant duel d'acteurs.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Lapointe Films
Récompenses
La veille du premier de l'an, l'inspecteur Gallien a convoqué à son bureau le notaire Martinault, témoin important dans son enquête sur le viol et l'assassinat de deux fillettes. Le policier ne tarde pas à prévenir son interlocuteur qu'il le considère comme principal suspect dans l'affaire et qu'il le tient en garde à vue pour vingt-quatre heures. Un duel psychologique s'engage entre les deux hommes, jusqu'à ce que la femme du notaire survienne au commissariat. Elle charge son mari et prétend apporter la preuve de sa culpabilité.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Se trouvant dans l'incapacité financière de réaliser ses projets personnels, Claude Miller a accepté un film de commande avec des comédiens prestigieux. Il s'en tire d'ailleurs avec honneur et assurance, profitant de la limitation des décors pour créer un climat étouffant par le jeu des éclairages et des cadrages. L'intrigue se résume à une confrontation tendue, assaisonnée d'un dialogue sarcastique, avec rebondissements dramatiques à la clé. Le tout est conduit avec adresse et profite d'un intéressant duel d'acteurs.

Texte : Robert-Claude Bérubé

Revue de presse

Sage comme l'image

(...) on ne [peut] s'empêcher de se demander d'où [vient] l'intensité d'un tel film qui, certes, aurait pu virer à l'ennui désastreux si deux acteurs extraordinaires (...) ne l'avaient constamment maintenu à son niveau de plus noire incandescence. (Texte paru en 1984)

Garde à vue Claude Miller

À quai, les orfèvres

Les lumières glauques de Bruno Nuytten font briller, aux confins du décor, les clignotants (...) [du] monde extérieur. (...) Le monteur Albert Jurgenson introduit des poussées d'images subjectives fascinantes. (Texte paru en 1981)

Garde à vue Claude Miller

"Noir" Is a French Word After All

Fortunately, the performances of Ventura and Serrault are rich enough in conviction to sustain the fantastically wild leap of the denouement. Moreover, Claude Miller's direction displays a commendable sobriety at one with that of the splendid leads. (Texte paru en 1982)

Garde à vue Claude Miller

Serrault est le principal atout du film

Ce n'est pas que [le] dialogue soit si mauvais que ça (Audiard a fait pire), c'est qu'il ne tient aucun compte des personnages. Et comme la mise-en-scène est indexée sur le dialogue, elle ne se permet aucun "jardin secret", elle illustre. (Texte paru en 1981)

Garde à vue Claude Miller

On craignait - à tort - le pire

Michel Audiard aime les dialogues qui claquent, le ping-pong théâtral sans relâche, une sorte de pugilat impitoyable. (...) Michel Serrault est bouleversant d'intelligence, de patience et d'ambiguïté. (Texte paru en 1981)

Garde à vue Claude Miller

Guilt and Punishment

Beautifully acted, very shrewdly edited, GARDE À VUE is a Dostoevskian murder mystery that holds us to the end. (...) most of the dramatic tension is maintained through acting and cutting - unlike Lumet, for instance. (Texte paru en 1982)

Garde à vue Claude Miller

Michel Serrault remarquable

C'est un film de dialogues (bravo, Michel Audiard), de haussements de sourcils, de mimiques, de regards, une partie de bras de fer psychologique joué à huis-clos. (...) un régal pour les admirateurs de Lino Ventura (...) et surtout Michel Serrault remarquable. (Texte paru en 1981)

Garde à vue Claude Miller

Huis clos façon Miller...

Unité de lieu, unité de temps: Miller a tiré vers le classicisme un film que la pesanteur des conventions entraînait vers la vulgarité. Avec l'aide des monstres sacrés qu'il a su diriger (...), il a presque gagné son pari. (Texte paru en 1981)

Garde à vue Claude Miller

A French Crime Melodrama

GARDE À VUE could euphemistically be called a psychological thriller. It could more accurately be called a slow, claustrophobic crime melodrama with a lot of talk. (Texte paru en 1982)

Garde à vue Claude Miller

Tour de force

Depuis LA CORDE de Hitchcock, je n'ai pas gardé le souvenir d'un film qui se passe tout entier entre les quatre murs d'une même pièce. (...) C'est exactement la même performance que vient de réaliser Claude Miller. (Texte paru en 1981)

Garde à vue Claude Miller

Vu du fond

(...) dans GARDE À VUE, film d'apparence dépouillée (...), Miller s'offre un luxe rare. Celui de jouer, avec une élégance implacable, au jeu des miroirs, où se reflètent, symétriquement, chausse-trapes, fausses pistes et masques. (Texte paru en 1981)

Garde à vue Claude Miller

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3