Goto main content
4

Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants (Dawn of the Dead)

É.-U. 1978. Drame d'horreur de George A. Romero avec David Emge, Ken Foree, Scott Reiniger. Menacées par l'attaque de morts-vivants, quatre personnes trouvent refuge dans un centre d'achats de banlieue. Suite du film "Night of the Living Dead". Une certaine satire de la société de consommation. Moments de terreur fort réussis. Réalisation de métier. Interprétation dans le ton voulu.

13 ans + (violence, horreur)
4

Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants (Dawn of the Dead)

13 ans + (violence, horreur) 13 ans + (violence, horreur)

É.-U. 1978. Drame d'horreur de George A. Romero avec David Emge, Ken Foree, Scott Reiniger.

Menacées par l'attaque de morts-vivants, quatre personnes trouvent refuge dans un centre d'achats de banlieue. Suite du film "Night of the Living Dead". Une certaine satire de la société de consommation. Moments de terreur fort réussis. Réalisation de métier. Interprétation dans le ton voulu.

À travers les États-Unis, des morts se réveillent et attaquent les vivants pour les dévorer. La seule façon d'éliminer ces zombies est de les frapper à la tête pour détruire ce qui leur reste de cerveau. Fuyant en hélicoptère une ville assiégée, quatre personnes trouvent refuge dans un centre d'achats en banlieue. Ils trouvent moyen de se débarrasser des morts-vivants qui occupent la place, bloquent les entrées et s'installent pour un long siège. Survient une bande de pillards qui font irruption dans le marché et la lutte pour la survie reprend.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Son premier film, NIGHT OF THE LIVING DEAD, ayant démontré qu'on peut obtenir un certain succès sans se soucier d'art, de goût, ni de vraisemblance, il n'y avait pas de raison pour que George A. Romero s'arrête en si bon chemin. Il lui apporte donc une suite quelque dix ans après non sans avoir suffisamment augmenté son métier et ses moyens pour mieux affirmer ses effets et les présenter en couleurs. Une certaine satire de la société de consommation se fait jour à travers une intrigue controuvée, mais il faut avoir l'esprit bien disposé pour la déceler. L'interprétation est primitive tant du côté des vivants que des morts.

Texte : Robert-Claude Bérubé

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3